13.08.2019, 09:53

Des Yéniches portent plainte contre la loi neuchâteloise sur les nomades

chargement
Des gitans installés ici à la Pointe du Grain.

Justice La loi neuchâteloise sur le stationnement des communautés nomades est dans le viseur de citoyens neuchâtelois d'origine yéniche et de la Société pour les peuples menacés (SPM). Une plainte a été déposée.

Une plainte a été déposée mardi auprès du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l'ONU, contre la loi neuchâteloise sur le stationnement des communautés nomades. Les plaignants entendent s'opposer à la décision du Tribunal fédéral (TF) qui les avait déboutés en février.

La plainte provient de deux citoyens neuchâtelois d'origine yéniche, de l'organisation yéniche Chefft quant et de la Société pour les peuples menacés (SPM), ont indiqué les deux associations dans un communiqué. Pour elles, la loi neuchâteloise adoptée en février 2018 "alimente les préjugés contre les Yéniches, Sintés et Roms et vise à maintenir ces communautés hors du canton".

Les organisations avaient recouru au TF car elles jugaient que la loi neuchâteloise était discriminatoire et qu'elle violait la garantie de la propriété ainsi que la liberté économique, notamment. Elles contestaient aussi la procédure d'évacuation prévue en cas d'occupation illégale d'un terrain et l'absence d'effet suspensif en cas de recours contre une telle décision.

Violation "de droits humains"

En rejetant ce recours, le TF "ne tient pas suffisamment compte du statut de personnes à protéger de ces minorités. En matière de droits humains, cette décision est incompréhensible", explique Angela Mattli, responsable de campagne à la Société pour les peuples menacés, citée dans le communiqué.

Les organisations de Yéniches, Sintés et Roms déplorent n'avoir été ni consultées, ni intégrées préalablement à l'adoption de cette loi. Selon elles, il s'agit d'une violation de plus de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale.

Ce traité a été ratifié par la Suisse le 29 novembre 1994. Le Comité pour l'élimination de la discrimination raciale de l'ONU (CERD) veille au respect des dispositions de ladite convention par les Etats signataires. Il prévoit également la procédure de requête étatique et la procédure de communication individuelle.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

JusticeRejet du recours contre la loi neuchâteloise sur le séjour des nomadesRejet du recours contre la loi neuchâteloise sur le séjour des nomades

DroitsLa loi neuchâteloise sur les communautés nomades sous le coup d'un recoursLa loi neuchâteloise sur les communautés nomades sous le coup d'un recours

Recours contre la loi sur les nomades

Un recours vient d'être déposé auprès du Tribunal fédéral contre la nouvelle loi neuchâteloise sur le stationnement des...

  24.04.2018 10:10

Grand ConseilLe canton de Neuchâtel se dote d'une loi sur les nomadesLe canton de Neuchâtel se dote d'une loi sur les nomades

Grand ConseilLa loi neuchâteloise sur les nomades ne réglera pas toutLa loi neuchâteloise sur les nomades ne réglera pas tout

Gens du voyageLe Conseil d'Etat neuchâtelois valide un projet de loi sur les communautés nomadesLe Conseil d'Etat neuchâtelois valide un projet de loi sur les communautés nomades

SociétéRencontre entre Jurassiens et gens du voyageRencontre entre Jurassiens et gens du voyage

Top