05.12.2019, 14:55

Les vert’libéraux neuchâtelois affichent leurs ambitions communales

chargement
Les verts'libéraux lors de la campagne des élections fédérales.

Politique Après leurs bons résultats lors des dernières élections fédérales, les vert’libéraux neuchâtelois visent désormais les législatifs et les exécutifs communaux qui seront renouvelés le 14 juin prochain.

Les vert’libéraux neuchâtelois ne cachent pas leurs ambitions. Au soir des élections fédérales du 20 octobre dernier, la section cantonale enregistrait la deuxième plus forte progression du parti (+5,7%), juste derrière les Zurichois. «Et cette campagne nous a permis de recruter entre 20 et 25% de nouveaux membres», s’est réjoui mercredi soir Mauro Moruzzi, le président cantonal des vert’libéraux (PVL) lors de l’assemblée générale de son parti.

Le PVL a le vent en poupe et les élections communales du 14 juin 2020 dans son collimateur. Il a enregistré ses meilleurs scores sur le Littoral, en particulier dans les localités qui composeront la nouvelle commune de Neuchâtel après la fusion avec Peseux, Corcelles-Cormondrèche et Valangin.

Déjà présent au Conseil général de Neuchâtel avec trois élus, il est surtout bien implanté à Peseux, où il a obtenu huit sièges en 2016 au législatif communal. Il a par ailleurs réussi à faire élire un des siens, Philipp Niedermann, au Conseil communal. Le parti est également bien présent à Corcelles-Cormondrèche, avec deux sièges obtenus dans le cadre d’une alliance avec un parti local, le Ralliement.

Négociations en cours

Le président Mauro Moruzzi ne le cache pas. Au soir du 14 juin, le but est d’avoir un groupe important au Conseil général ainsi qu’un siège à l’exécutif de Neuchâtel. Dans ce but, et compte tenu du fait que les apparentements sont désormais interdits pour les scrutins cantonaux et communaux, des négociations vont s’ouvrir avec d’autres partis ou groupements proches, en particulier le PDC à Neuchâtel et le Ralliement à Corcelles pour présenter d’éventuelles listes communes.

Outre la Ville de Neuchâtel, les vert’libéraux souhaitent entrer sous leurs propres couleurs dans d’autres législatifs communaux. «Nous devons trouver des candidats de qualité pour avoir des listes les plus complètes possible», insiste Mauro Moruzzi. «Il faut commencer dès maintenant!» Le président neuchâtelois du PVL note que son parti a dépassé les 10% aux fédérales dans huit communes, toutes sur le Littoral, avec son meilleur score à Saint-Blaise (15,8%), où un membre du parti siège à l’exécutif communal, élu sur la liste de l’Entente saint-blaisoise.

Les vert’libéraux neuchâtelois espèrent également retrouver les scores des fédérales dans les deux villes des Montagnes. «Nous avons fait autour de 5% des voix à La Chaux-de-Fonds et au Locle», note Mauro Moruzzi. «Ce qui devrait nous permettre d’avoir des sièges dans ces deux conseils généraux.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PronosticsVerts et Vert’libéraux pourraient être majoritaires à l'exécutif de la commune fusionnée de NeuchâtelVerts et Vert’libéraux pourraient être majoritaires à l'exécutif de la commune fusionnée de Neuchâtel

PolitiqueLes candidats Vert’libéraux neuchâtelois partent en campagne pour les fédérales 2019Les candidats Vert’libéraux neuchâtelois partent en campagne pour les fédérales 2019

Top