Les socialistes neuchâtelois refuseront le budget 2014 tel qu'amendé par la droite

chargement

canton de neuchâtel La session de lundi du Grand Conseil neuchâtelois consacrée au budget s'annonce chaude: la majorité de droite de la commission des finances s'est mise d'accord sur des améliorations de 12 millions. Mais les socialistes ne voteront pas le budget.

Par frk
  29.11.2013, 18:05
Le Grand Conseil neuchâtelois s'attaque lundi au budget 2014 de l'Etat.

Les fronts se durcissent avant la session du Grand Conseil neuchâtelois, qui doit se pencher lundi sur le budget 2014 de l’Etat. Alors que la majorité de droite de la commission des finances s’est mise d’accord, cet après-midi, sur un dispositif permettant de rentrer dans les limites du frein à l’endettement, le groupe socialiste a fait savoir ce soir qu’il «ne votera pas le budget tel qu’établi par la majorité de droite».

La droite, on le rappelle, ne veut pas déroger au frein à l’endettement, une mesure demandée par le Conseil d’Etat pour que son budget, présenté fin octobre, passe la rampe avec un déficit de 25,6 millions. Mais elle refuse, pour rentrer dans les limites du frein, de diminuer les investissements.

Pas de nouveaux postes

Elle a donc trouvé hier un dispositif visant à, notamment, économiser 4,5 millions dans les biens, services et marchandises, ainsi qu’à refuser 22 postes supplémentaires sur la quarantaine réclamés par le Conseil d’Etat. En estimant les recettes fiscales à 3 millions de plus et avec quelques légères baisses d’investissements, le budget respecterait le fameux  frein. En tout, cela représente 12 millions d'améliorations. Un dispositif que le président des Vert'libéraux Raphaël Grandjean juge acceptable, dans la mesure où "il n'y a pas de coupes sociales supplémentaires prévues". Mais pour les socialistes, "l’exigence de compensation immédiate de nouveaux postes aura constitué la ligne rouge".

"Au profit des routes..."

«Il n’est pas juste de prendre le risque d’entraver le fonctionnement de l’Etat au seul profit d’investissements dans les routes», déplore le PSN, qui aurait été prêt, de son côté, à déroger au frein à l’endettement. Mais il aurait dû pour cela réunir une majorité de 3/5e: quasi impossible dans un Grand Conseil à majorité de droite. D'autant que les Vert'libéraux sont, sur le sujet du frein, parfaitement en ligne avec les partis de droite: la situation économique n'est pas exceptionnelle au point de justifier cette dérogation.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Votations fédéralesNeuchâtel: mobilisation pour l’initiative sur les soins infirmiersNeuchâtel: mobilisation pour l’initiative sur les soins infirmiers

PolitiqueLes Neuchâtelois voteront sur une fiscalité «plus équitable»Les Neuchâtelois voteront sur une fiscalité «plus équitable»

RencontreAuvernier: un duo qui a soif d’innovation dans une cave ancestraleAuvernier: un duo qui a soif d’innovation dans une cave ancestrale

PolitiqueAide Covid: une décision du gouvernement neuchâtelois sur la culture met le feu aux poudresAide Covid: une décision du gouvernement neuchâtelois sur la culture met le feu aux poudres

PandémieFin du masque dans les écoles neuchâteloises: la mesure devenait «disproportionnée»Fin du masque dans les écoles neuchâteloises: la mesure devenait «disproportionnée»

Top