07.04.2016, 06:30

Les partisans neuchâtelois du revenu de base inconditionnel veulent rendre l'utopie réelle

chargement
Les partisans du revenu de base inconditionnel ont lancé leur campagne en mars.

Votation fédérale Le 5 juin prochain, les citoyens suisses se prononcent sur le revenu de base inconditionnel. L'initiative a ses partisans dans le canton de Neuchâtel. Florian Candelieri en est un. Il détaille le projet.

Donner un revenu de base à chaque citoyen dès sa naissance jusqu'à sa mort: les électeurs suisses trancheront le 5 juin. A Neuchâtel, l'idée fait son chemin dans certains milieux. Florian Candelieri estime que cette solution permet notamment de répondre à la stigmatisation des personnes au chômage et à l'aide sociale. "Pour les gens, ça semble utopique. Mais, si on veut le réaliser, c'est réalisable. Il y a seulement des barrières psychologiques et mentales."

Le principe mérite d'être analysé et l'initiative a "la mérite d'amener un débat de société que nous n'avons pas eu depuis un moment", commente le conseiller national popiste Denis de la Reussille. Son collègue libéral-radical Philippe Bauer est franchement opposé. "On part dans un grand principe sans savoir comment le financer."

Plus de détails dans nos éditions payantes de ce jour


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top