05.03.2019, 16:16

Les Neuchâteloises se préparent à la grève nationale des femmes du 14 juin prochain

chargement
Les Neuchâteloises exprimeront leur colère le 14 juin prochain.

Egalité Des dizaines de militantes neuchâteloises s’organisent en vue de la grève nationale des femmes du 14 juin. Ce vendredi 8 mars, plusieurs actions dans le canton permettront de parler de ce mouvement de lutte.

«Le combat pour l’égalité entre hommes et femmes n’est de loin pas fini», témoigne la députée verte Veronika Pantillon. «C’est lorsque les femmes ont des enfants que les différences deviennent frappantes: elles travaillent moins, renoncent à leur carrière, s’occupent de la famille, gagnent moins d’argent.» 

La colère contre les inégalités entre hommes et femmes enfle dans le canton de Neuchâtel. De plus en plus de militantes intègrent le collectif neuchâtelois pour la grève féministe et des femmes. Ce mardi en conférence de presse, ces militantes ont expliqué les raisons qui les pousseront à faire la grève le 14 juin.

«On vit dans un monde politique en costard cravate!», déplore Claudine Stähli-Wolf, ancienne conseillère communale de La Chaux-de-Fonds. «Moi, je ferai grève parce que l’insécurité dans l’espace public est grave pour la liberté des femmes», dénonce Christiane Bertschi.

Une radio féministe

A l’occasion de la journée internationale des femmes ce vendredi 8 mars, les militantes du collectif organisent plusieurs actions à Neuchâtel et à La Chaux-de-Fonds pour parler de la grève mondiale.

Un goûter de l’égalité aura lieu à 15h30 devant la fontaine de la Justice de Neuchâtel, suivi d’une performance théâtrale et d’une «radio féministe»: «Nous correspondrons en direct avec des femmes en grève le 8 mars, ailleurs en Europe», explique Léa Ziegler, membre du collectif. Les actions se poursuivront à La Chaux-de-Fonds dès 17h30 avec un apéro de l’égalité place de la Gare, une vente aux enchères d’oeuvres d’artistes à 20h à Bikini Test, puis des concerts. 

Nous correspondrons en direct avec des femmes en grève le 8 mars, ailleurs en Europe.
Léa Ziegler

Les femmes d’Europe inspirent les Suissesses 

«En Espagne, elles étaient 5 millions de femmes à manifester l’an passé dans la rue. Elles reconduisent leur action ce 8 mars, comme les femmes de plusieurs autres pays d’Europe qui se mettront en grève, pour que cessent les discriminations sexistes et les inégalités», relate Marianne Ebel. «Ces femmes nous inspirent!»

Les inégalités salariales entre hommes et femmes sont encore trop présentes en Suisse.
Photo archives Guillaume Perret

En Suisse, la grève des femmes a été annoncée pour le 14 juin: «Le principe d’égalité entre hommes et femmes a été inscrit dans la Constitution fédérale le 14 juin 1981. Aujourd’hui, il n’est toujours pas respecté!», dénonce Marianne Ebel. Comme d’autres, cette ancienne députée avait participé à la précédente grève des femmes qui avait mobilisé 500’000 personnes en Suisse le 14 juin 1991. 

Plus rien ne fonctionne sans le travail des femmes

Les Neuchâteloises du collectif veulent montrer que plus rien ne fonctionne sans le travail visible et invisible des femmes. Elles sont conscientes que certaines femmes ne pourront pas faire grève le 14 juin, «au risque de se mettre en danger et de rendre leur situation encore plus précaire», indique Mirsada Talovic.

Elles les invitent donc à faire une pause prolongée au travail, à débrayer, à faire la grève de la cuisine ou du ménage à la maison, à accrocher des drapeaux ou des balais aux fenêtres. «Exprimons notre colère à tue-tête, avec force et créativité!»


À lire aussi...

FormationGrève des femmes oblige, il n’y aura pas d’examens le 14 juin dans les écoles neuchâteloisesGrève des femmes oblige, il n’y aura pas d’examens le 14 juin dans les écoles neuchâteloises

EgalitéEgalité: les organisatrices de la grève des femmes publient un manifesteEgalité: les organisatrices de la grève des femmes publient un manifeste

ManifestationLes femmes neuchâteloises en marche vers la grève du 14 juinLes femmes neuchâteloises en marche vers la grève du 14 juin

Top