Les Neuchâtelois se sont rués sur la fondue chinoise à Noël

chargement

Repas de Noël Qu'ont mangé les Neuchâtelois à Noël? Les bouchers de la région ont vendu énormément de fondues chinoises. La dinde traditionnelle, le chapon ou encore les vol-au-vent semblent passés de mode.

  26.12.2016, 11:12
La fondue chinoise, un mets convivial qui détrône les plats traditionnels mijotés à Noël.

Qu’ont mangé les Neuchâtelois durant les fêtes de Noël? A l’heure où les estomacs présentent quelques signes de lourdeurs, c’est l’occasion de faire le bilan de ce qui a été ingurgité ce week-end dans le canton. Dans les boucheries de la région vendredi et samedi à l’heure de la grosse affluence, deux mots revenaient sur toutes les lèvres:fondue chinoise!

«Lorsque j’ai commencé mon apprentissage dans la profession, les gens cuisinaient beaucoup durant les fêtes de Noël. Ils préparaient des vol-au-vent, des rôtis de veau, des volailles, des filets mignons», raconte Claude-Alain Christen, patron de la Boucherie centrale de La Chaux-de-Fonds. «Mais depuis une dizaine d’années, les habitudes changent: les gens cuisinent beaucoup moins et ne jurent que par la fondue chinoise! Les plateaux de viande coupée, un mélange de bœuf, de cheval et de poulet, représentent désormais 70% de nos commandes. Certains nous louent même les caquelons, tout prêts, avec le bouillon dedans.»

Davantage de témoignages à lire mardi dans L'Express et L'Impartial 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Abus sexuelsViol: à Neuchâtel, des coaches en consentement pour expliquer que «seul un oui, est un oui»Viol: à Neuchâtel, des coaches en consentement pour expliquer que «seul un oui, est un oui»

NatureL’aigle à Neuchâtel: chronique d’un retour historiqueL’aigle à Neuchâtel: chronique d’un retour historique

Haute EcoleUne formation pour devenir chef d’orchestre industrielUne formation pour devenir chef d’orchestre industriel

Politique«La campagne des partis neuchâtelois n’incite pas l’électeur à se mobiliser»«La campagne des partis neuchâtelois n’incite pas l’électeur à se mobiliser»

EmploiBaisse du chômage en mars à Neuchâtel, Berne et dans le JuraBaisse du chômage en mars à Neuchâtel, Berne et dans le Jura

Top