03.08.2015, 08:57

Les Neuchâtelois adaptent leurs destinations touristiques

chargement
Par SANTI TEROL

Les événements de ce début d'année en Tunisie et en Egypte, notamment, ainsi que la faiblesse de l'euro et du dollar jouent un mauvais tour à l'Afrique du Nord. Tel est le constat des professionnels du voyage réunis sous le sigle du Groupement des agents de voyages neuchâtelois et de l'Arc jurassien (Gavnaj) et qui ont tenu leur assemblée générale récemment à Chaumont.

Depuis les prémices de la révolution de jasmin, des semaines ont passé. Juste le temps de mesurer la catastrophe pour l'industrie touristique locale. «Le marché sur l'Egypte et, surtout, la Tunisie s'est effondré. Jusqu'à fin avril, ces destinations ne se vendaient plus», commente le président du Gavnaj. François Nicolet remarque pourtant que «sur les sites touristiques, il n'existe aucun problème!»

Des offres canon pour une timide reprise

De fait, ces destinations commencent à nouveau à émerger. Mais grâce à des offres canon des voyagistes. «Des tour-opérateurs spécialisés sur ces destinations ont proposé des rabais jusqu'à 50%. Chez Hotelplan, nous nous sommes donné les moyens d'éditer deux brochures spéciales avec des rabais allant de 20 à 30%», indique le responsable de l'agence de Neuchâtel. Cette politique de prix cassés vise surtout à préserver les prestataires sur place. «Nous ne gagnons quasiment plus rien sur ces offres. Mais c'est une question de survie pour ces prestataires. La vallée du Nil, par exemple, vit à 100% de l'économie touristique», précise François Nicolet.

Les agences de voyages n'ont finalement pas trop souffert de ces circonstances politiques. Les vacanciers ayant simplement changé leurs habitudes. Au sein du Gavnaj, les destinations les plus prisées cet été sont les pays où l'euro ou le dollar ont cours. «Nous avons beaucoup de réservations pour l'Espagne et la Grèce ainsi que des demandes de location en France, où nos clients se rendent en voiture», constate le président du groupement.

Jamais avare de conseils, le Gavnaj livre une dernière recommandation: s'assurer que l'agence de voyage choisie pour acheter son voyage ou ses vacances fasse partie d'un fonds de garantie ou de la Fédération suisse des agences de voyage (SFAV) «Malheureusement, notre profession n'est pas protégée et la législation sur les sociétés anonymes permet à un voyagiste en faillite de renaître sous un autre nom. Avec ces agences qui ne font partie d'aucune organisation, les clients risquent d'être mal conseillés, de tomber sur des personnes malhonnêtes ou incompétentes.» / ste


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SantéL’hôpital Pourtalès pourra s’équiper d’un deuxième CT-ScanL’hôpital Pourtalès pourra s’équiper d’un deuxième CT-Scan

Pinot noir, Cuvée Saint-Louis 2018, Domaine Grisoni, CressierPinot noir, Cuvée Saint-Louis 2018, Domaine Grisoni, Cressier

TourismeVisite tout public de manufactures horlogèresVisite tout public de manufactures horlogères

Bons plansMétal, rap, electro et chill: on fait la noce ce week-end?Métal, rap, electro et chill: on fait la noce ce week-end?

ParitéL’école à journée continue: ça marche chez euxL’école à journée continue: ça marche chez eux

Top