Trois mois de retrait de permis car son GPS donnait une fausse limitation de vitesse

chargement

Circulation Un automobiliste neuchâtelois contestait un retrait de permis en rejetant la faute de son excès de vitesse sur son GPS. Il a été débouté par le Tribunal cantonal.

 09.01.2019, 15:01
Premium
Pas toujours possible de se fier aux indications de limitation de vitesse fournies par le GPS.

En août 2017, le Neuchâtelois Pierre* circule au volant de sa voiture dans le Jura bernois sur la semi-autoroute A16 en direction de Tavannes. Mais alors que la vitesse est limitée à 80 km/h, il est flashé par un radar à 113 km/h (marge de sécurité déduite).

Quelques mois plus tard, outre l’amende prononcée par le ministère public du Jura bernois, la sanction administrative du Service neuchâtelois des automobiles...

À lire aussi...

ANFNeuchâtel: enfin une perspective de reprise pour les footballeurs amateursNeuchâtel: enfin une perspective de reprise pour les footballeurs amateurs

Mesures sanitairesRestaurateurs neuchâtelois: soulagement après les annonces du Conseil fédéralRestaurateurs neuchâtelois: soulagement après les annonces du Conseil fédéral

TravailNeuchâtel: le personnel de la santé manifesteNeuchâtel: le personnel de la santé manifeste

CommémorationNeuchâtel: en visite chez Friedrich Dürrenmatt, cet illustre centenaireNeuchâtel: en visite chez Friedrich Dürrenmatt, cet illustre centenaire

SORTIESNeuchâtel fêtera la nature fin maiNeuchâtel fêtera la nature fin mai

Top