02.08.2015, 19:51

Les libéraux-radicaux envoient douze candidats dans la course

chargement
Par DANIEL DROZ

Les libéraux-radicaux neuchâtelois se réunissent aujourd'hui à Colombier. Ils sont appelés à désigner leurs candidats aux élections fédérales. Deux listes pour le National, une pour les Etats, sont soumises à approbation par le comité cantonal. S'il n'y a pas de surprise de dernière minute.

Les parlementaires neuchâtelois sortants du Parti libéral-radical se représentent aux élections fédérales de l'automne prochain. Au National, Sylvie Perrinjaquet et Laurent Favre seront en lice. Pour faire campagne à leurs côtés, le comité cantonal propose le conseiller communal de NeuchâtelAlain Ribaux, son homologue de La Chaux-de-Fonds Pierre-André Monnard et le directeur de la Navigation Jean-Jacques Wenger de Cormondrèche.

On le constate, cette liste ne contient qu'une seule candidature féminine. «A la différence d'autres formations, le PLR ne s'inspire pas de la politique de quota mais préfère privilégier les compétences de chacun et chacune. Nous ne souhaitons pas pratiquer la politique des candidatures alibis pour plaire à une catégorie ou l'autre», explique Mathieu Erb, secrétaire général du PLR neuchâtelois.

«Pour la petite histoire, je vous rappelle qu'il y a quatre ans, la liste principale de l'ex Parti libéral, comptait davantage de femmes que d'hommes. Celle des Jeunes libéraux était composée de deux femmes et trois hommes. Vous le remarquez donc, plus que la question du sexe, c'est la question de la motivation, de la compétence et de la disponibilité des personnes qui se sont mises à disposition du parti que nous voulons privilégier», dit Mathieu Erb.

Le PLR privilégie la motivation des candidats. «Une campagne électorale est quelque chose d'exigeant, qui demande un engagement de tous les instants. Mettre des femmes ou des hommes qui savent pertinemment qu'ils n'auront pas le temps de mener campagne, ou mettre des gens en lice qui ne seraient pas crédibles pour une place sous la Coupole sous prétexte qu'ils appartiennent au genre masculin ou féminin, ça n'est pas la manière de faire ni d'agir du PLR», juge le secrétaire général.

Une deuxième liste, intitulée «Jeunes libéraux-radicaux - Génération énergie», sera aussi lancée dans la course au National. Elle est composée de Yann-Amaël Aubert, Sonia Barbosa, Aude Bize, Rémi Grossmann et Sven Romanens. A l'origine, le parti souhaitait proposer trois listes, dont une Ecologie libérale. «Malgré différents contacts de la part de la présidence du parti, nous avons décidé qu'il serait préférable de renoncer à mettre cette liste sur pied», confie Mathieu Erb.

L'écologie n'est pas un thème laissé de côté par les libéraux-radicaux. «La question environnementale occupera le devant de la scène puisqu'outre l'actualité qui nous fait malheureusement prendre conscience de différents enjeux énergétiques, les cinq candidats de la liste jeunes, ont tous une fibre particulièrement verte. C'est probablement une question de génération. C'est pour cette raison que la liste s'intitulera «Jeunes libéraux-radicaux - Génération énergie», note le secrétaire général.

Reste le Conseil des Etats. Le sortant Raphaël Comte - élu en janvier 2010 à la place de Didier Burkhalter, qui a accédé au Conseil fédéral - mènera la liste. Celle-ci est complétée par l'industriel loclois Pierre Castella. L'assemblée générale du PLR se déroule ce matin à Colombier et devrait entériner ces choix. /DAD


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SantéOlivier Plachta et Jacques Donzé (RHNE): «Nous avons multiplié par cinq nos capacités»Olivier Plachta et Jacques Donzé (RHNE): «Nous avons multiplié par cinq nos capacités»

EntraideCoronavirus: la Bourse du bénévolat part fort à NeuchâtelCoronavirus: la Bourse du bénévolat part fort à Neuchâtel

santéNeuchâtel: les discussions autour de la CCT Santé 21 suspenduesNeuchâtel: les discussions autour de la CCT Santé 21 suspendues

EnvironnementPétition sur les semences: pour l'Ofag, «ces biens ne sont pas absolument nécessaires»Pétition sur les semences: pour l'Ofag, «ces biens ne sont pas absolument nécessaires»

InnovationMicrocity lance une bière dont les bénéfices iront à l’innovation neuchâteloiseMicrocity lance une bière dont les bénéfices iront à l’innovation neuchâteloise

Top