24.02.2019, 18:28

Les Kosovars à l’honneur pour les dix ans de Val-de-Travers

chargement
Rexhë Shala, Sokol Mehmetaj et Burim Ahmetaj, de gauche à droite, à Couvet.

Intégration La commune de Val-de-Travers a fêté ses dix ans. Avec des saveurs d’absinthe, mais aussi de mets albanais. Nous en avons profité pour rencontrer ces Vallonniers venus d’ailleurs.

Au Val-de-Travers, l’absinthe se marie aux «tespishte»! Ce dessert était, avec le pinot noir du Kosovo, l’une des spécialités offertes par la communauté albanaise, invitée à célébrer les dix ans de la commune fusionnée, dimanche à Couvet.

Pourquoi tous ces hommes derrière le buffet? «Dans nos traditions, ce sont les hommes qui servent», explique Burim Ahmetaj. «Je suis père au foyer, ce qui aurait été inimaginable pour mon père.»

Burim a quitté Neuchâtel pour le Vallon, où il a trouvé l’amour. «Ici, c’est plus ouvert et chaleureux.» Et ça ressemble au Kosovo, «avec ses montagnes et sa campagne», apprécie Sokol Mehmetaj.

Avec d’autres, Rexhë Shala a fondé le FC Kosova il y a plus de vingt ans. Il s’agissait alors de trouver un défouloir aux jeunes immigrés qui fuyaient la crise des Balkans. Et de les intégrer à leur nouvelle patrie. Cela semble avoir marché. Le club tient son stand à l’Abbaye, la fête de Fleurier, et une fusion avec le FC Môtiers est même dans l’air.

Et l’absinthe? Burim en prend une bouteille quand il part en vacances au Kosovo. La fée verte, «tous mes voisins connaissent».


À lire aussi...

FestivitésPour ses dix ans, Val-de-Travers se met au chaudPour ses dix ans, Val-de-Travers se met au chaud

Top