06.11.2019, 11:27

Les députés veulent un permis de construire obligatoire pour les antennes 5G

chargement
Les députés ont été étonnés d'apprendre que la technologie 5G soit présente dans le canton alors qu'ils avaient voté début mai une recommandation demandant de surseoir à l'installation d'antennes 5G.

Téléphonie Les membres du Grand Conseil neuchâtelois ont accepté une recommandation exigeant qu’un permis de construire soit obligatoire pour la construction d’antennes 5G.

A la suite de la publication sur «ArcInfo», le 30 octobre dernier, d’un article annonçant la mise en service des premières antennes 5G de téléphonie mobile dans le canton de Neuchâtel, le groupe Popvertsol du Grand Conseil a déposé une recommandation demandant au Conseil d’Etat de durcir la procédure pour la transformation des antennes existantes.

A lire aussi : Deux antennes 5G viennent d’être mises en service à Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds

Les deux nouveaux émetteurs 5G entrés en fonction avaient en effet été installés sur des antennes existantes. On parle dans le jargon de «cas bagatelle» et la grande majorité des cantons appliquent, lors de telles modifications techniques où les valeurs limites de l’ordonnance contre le rayonnement non ionisant sont respectées, une procédure simplifiée.

Au nom du groupe Popvertsol, la députée Brigitte Neuhaus relève que la marge de manœuvre des cantons en matière d’antennes de téléphonie mobile est très étroite et se base essentiellement sur la procédure du permis de construire. Elle souhaite donc que, même en matière de modifications mineures, la procédure ordinaire soit appliquée. Comme le font actuellement les cantons de Fribourg, de Lucerne et d’Appenzell.

Plus de transparence

«Si un opérateur téléphonique introduit la 5G en modifiant une antenne, la population n’est pas du tout informée», ajoute la députée Verte qui plaide pour plus de transparence. «Ceci permettra par ailleurs de ralentir le pas de charge imposé par les opérateurs.»

Chef du Département du développement territorial et de l’environnement, le conseiller d’Etat Laurent Favre s’oppose à cette recommandation et estime que le dispositif actuel est raisonnable. «Nous respectons attentivement les procédures fédérales pour le respect des émissions de rayonnements non-ionisants. Introduire le besoin d’un permis de construire pour les ‘cas bagatelle’ engendrerait de nouvelles tâches, administratives et juridiques pour les communes.»

Diabolisation de la 5G

Pour le groupe libéral-radical, le député Jean Fehlbaum juge que la proposition du groupe Popvertsol «contribue à une diabolisation de la 5G, alors que cette technologie n’augmentera pas les valeurs d’émission de rayonnements non-ionisants». Le député PLR précise d’ailleurs que 95% des émissions viennent des téléphones eux-mêmes ou des ordinateurs.

Président du groupe socialiste, le député Baptiste Hurni note que si un particulier doit déposer une demande de permis de construire pour un petit cabanon de jardin ou un bûcher, un opérateur qui souhaite modifier une antenne pour la 5G devrait être à même de suivre la même procédure.

Au vote, une majorité du Grand Conseil accepte la recommandation proposée par le groupe Popvertsol par 57 oui contre 48 non.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

TélécomsDeux antennes 5G viennent d’être mises en service à Neuchâtel et La Chaux-de-FondsDeux antennes 5G viennent d’être mises en service à Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds

TélécomsNeuchâtel: pas si facile de s’opposer aux antennes de téléphonie mobileNeuchâtel: pas si facile de s’opposer aux antennes de téléphonie mobile

TéléphonieUne vingtaine de demandes pour des antennes 5G actuellement en suspens dans le canton de NeuchâtelUne vingtaine de demandes pour des antennes 5G actuellement en suspens dans le canton de Neuchâtel

Téléphonie mobileLes Brenets: l'antenne qui menace le paysageLes Brenets: l'antenne qui menace le paysage

TélécommunicationTribunal fédéral: vers un contrôle des valeurs d'émission des antennes de téléphonie mobileTribunal fédéral: vers un contrôle des valeurs d'émission des antennes de téléphonie mobile

Top