02.07.2018, 19:25

Le sénateur neuchâtelois Raphaël Comte s'explique

Premium
chargement
Raphaël Comte, à droite, avec son collègue sénateur Christian Levrat, socialiste fribourgeois.

Politique Le Neuchâtelois Raphaël Comte affirme que personne ne lui a demandé de laisser sa place à Berne. Pour lui succéder, le sénateur libéral-radical évoque Philippe Bauer, Laurent Favre ou Alain Ribaux.

Le libéral-radical neuchâtelois Raphaël Comte l’a annoncé vendredi soir à son parti: il ne se représentera pas au Conseil des Etats lors des élections fédérales d’octobre 2019. Un départ sans contrainte, précise le citoyen de Corcelles-Cormondrèche.

Raphaël Comte, votre choix répond-il à une demande du Parti libéral-radical neuchâtelois (PLRN)?
Ma décision est le fruit d’une réflexion menée de...

À lire aussi...

PolitiqueElections fédérales: ce qui se trame dans les partis neuchâteloisElections fédérales: ce qui se trame dans les partis neuchâtelois

Top