06.01.2020, 05:30

Le prêtre accusateur au cœur de la tourmente

Premium
chargement
La sortie de la messe samedi soir à l'église catholique de Peseux.

Eglise catholique L’abbé Nicodème Mekongo, curé de Peseux, fait la une des médias romands après avoir dénoncé des collègues prêtres proches de l’évêque du diocèse, Charles Morerod. A Neuchâtel, il reste soutenu par sa hiérarchie et par certains de ses paroissiens.

Samedi soir à Peseux. La messe de 17h30 à l’église catholique ne rassemble qu’une grosse vingtaine de personnes. L’abbé Nicodème Mekongo, qui est au cœur de l’affaire qui agite le monde catholique en Suisse romande depuis une semaine, accueille ses paroissiens à l’entrée. Mais le climat est tendu. Le photographe d’«ArcInfo» est prié de s’éloigner.

Durant la cérémonie, l’abbé...

À lire aussi...

Eglise catholiquePeseux: harcèlement sexuel ou chantage à l’Eglise?Peseux: harcèlement sexuel ou chantage à l’Eglise?

EnquêteUn prêtre romand accusé de harcèlement sexuel par un autre homme d’EgliseUn prêtre romand accusé de harcèlement sexuel par un autre homme d’Eglise

Top