Le Neuchâtelois Jean-Nat Karakash, conseiller d’Etat «aux cinq cerveaux», a accompli sa mission

chargement

Politique neuchâteloise A la tête du département mammouth de l’économie et de l’action sociale, le conseiller d’Etat neuchâtelois Jean-Nat Karakash a choisi de quitter ses fonctions, après huit ans de rythme effréné. Le bilan du socialiste est positif: chômage et aide sociale sont en recul.

 14.05.2021, 11:45
Lecture: 7min
Premium
Jean-Nat Karakash a souhaité être entouré de ses cadres et chefs de services pour sa photo de bilan.

«Un prodige de la politique.» «Une bête de travail.» «Un homme à cinq cerveaux.» Les compliments à l’égard du conseiller d’Etat socialiste Jean-Nat Karakash fusent, à gauche comme à droite. En huit ans, le ministre neuchâtelois de l’économie et de l’action sociale a mené des réformes de grande ampleur, avec une réelle maîtrise des dossiers.

«Il réfléchit plus vite que tout le...

À lire aussi...

PolitiqueLe Neuchâtelois Jean-Nat Karakash partira une année autour du monde, en familleLe Neuchâtelois Jean-Nat Karakash partira une année autour du monde, en famille

Vivre ensembleNeuchâtel inaugure un projet phare de l’intégration des migrants en SuisseNeuchâtel inaugure un projet phare de l’intégration des migrants en Suisse

PolitiqueJean-Nat Karakash et Monika Maire-Hefti quitteront le Conseil d’Etat le printemps prochainJean-Nat Karakash et Monika Maire-Hefti quitteront le Conseil d’Etat le printemps prochain

Top