Le Neuchâtelois Jacques-André Maire s’attaque de nouveau à la «taxe rose»

chargement

Hygiène corporelle Après avoir échoué en 2017, le conseiller national Jacques-André Maire s’attaque de nouveau à la «taxe rose». Le socialiste neuchâtelois demande une baisse du taux de TVA sur les tampons, les serviettes hygiéniques et les protège-slips.

  14.12.2018, 16:01
Les produits hygiéniques pour les femmes sont taxés à 8% contrairement aux litières pour chats et aux fleurs coupées, qui bénéficient d'un taux réduit de TVA de 2,5%.

Le conseiller national Jacques-André Maire revient à la charge. Deux ans après une première intervention à propos de la TVA sur les produits hygiéniques, le socialiste neuchâtelois dépose une nouvelle motion. Il demande un taux réduit pour les produits féminins, dénonçant au passage une «taxe rose».

Pour rappel: alors que des produits tels que la litière pour chats ou les fleurs coupées, le taux de TVA est de 2,5%, il est de 8% pour les tampons et serviettes hygiéniques, les langes ou le papier WC. Le Neuchâtelois demandait un taux réduit pour tous ces produits.

Sur les produits féminins exclusivement

«Dans la réponse que le conseiller fédéral Ueli Maurer m’a donnée, il m’a reproché que c’était trop large. Il a tourné ça en dérision», explique Jacques-André Maire. «Les associations féministes m’ont demandé si je ne voulais pas faire quelque chose sur les produits féminins exclusivement.» Chose faite: la nouvelle motion évoque uniquement les tampons, serviettes hygiéniques et protège-slips.

Le parlementaire neuchâtelois espère qu’elle recevra un meilleur accueil. Au National, en mars 2017, elle a été balayée par 145 voix contre 49. «Qu’il n’y ait pas eu de femmes de droite qui ont soutenu la première motion, ça a choqué les associations féministes», relève le Neuchâtelois. «Ce n’est pourtant pas un problème gauche-droite.» 

Depuis, la question des femmes est revenue sur le devant de la scène. «Et 2019 sera une année électorale. Certains oseront peut-être moins s’opposer. Les personnes qui se représentent devraient quand même réfléchir à deux fois.» 

Pire qu’en Afrique

De plus, constate le conseiller national, la liste des pays qui ont renoncé à toute TVA sur ces produits s’allonge. L’Inde, le Kenya, le Liban, le Nicaragua, le Nigeria ou la Tanzanie ont rejoint l’Australie, le Royaume-Uni et le Canada. «Les pays en voie de développement arrivent à faire quelque chose alors que nous pas», déplore-t-il.

Bien sûr, et Ueli Maurer s’y opposera, cette baisse du taux de TVA a un coût. «10 à 15 millions de francs sur un total de 22 milliards, soit une diminution de 0,5 pour mille. Ce n’est rien du tout», juge le Neuchâtelois.

Le Conseil fédéral devrait répondre en mars prochain. Le débat au National, qui sera demandé par Jacques-André Maire, suivra plus tard. Jacques-André Maire, qui ne se représente pas aux élections d’octobre, passera alors le relais sur ce dossier.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...


Top