28.02.2018, 17:03

Le lycée Jean-Piaget à Neuchâtel se ferme aux non-francophones

Premium
chargement
Au lycée Jean-Piaget, la prochaine rentrée se fera sans non-francophones.

Formation Une filière historique d’apprentissage du français disparaît au lycée Jean-Piaget, à Neuchâtel. En cause? L’Etat a décidé de placer les réfugiés ailleurs.

L’Ecole supérieure de commerce de Neuchâtel accueillait des élèves non-francophones depuis sa création, en 1883. Désormais baptisée lycée Jean-Piaget, elle doit renoncer à sa fameuse filière "français langue étrangère" à la fin de l’année scolaire.

"Nous fermerons les quatre classes pour la rentrée d’août", précise Ivan Deschenaux, directeur du lycée Jean-Piaget. Sur les 62 élèves concernés, la moitié sont...

À lire aussi...

ASILEL’Etat choisit l’Ecole-club Migros et le Cefna doit dégraisserL’Etat choisit l’Ecole-club Migros et le Cefna doit dégraisser

Top