12.08.2018, 18:00

Le jumelage entre La Brévine et Grono a été scellé à coups de pédale

chargement
1/5  

La Brévine De La Brévine à Grono, les 333 kilomètres qui relient à travers les Alpes le village le plus chaud à celui le plus froid de Suisse ont été parcourus en deux roues et en quatre étapes pour fêter l'amitié entre les localités neuchâteloise et grisonne.

La nuit de samedi à dimanche a été courte pour certains Bréviniers. A l’issue de leur périple à vélo de 333 kilomètres entre la Sibérie de la Suisse et le petit village grison de Grono, détenteur du record de chaleur (41,5 degrés le 11 août 2003), ils participaient à la "Sagra di San Lorenzo", la fête villageoise de Verdabbio, un hameau sur les hauteurs de la commune de Grono.

C’est là que les organisateurs de "Temperature in sella", le projet de relier à vélo les deux localités aux températures extrêmes de Suisse, avaient choisi de fêter le terme de cette belle aventure humaine. Une fête où Grisons et Neuchâtelois ont scellé une amitié éternelle, entre la grappa et l’absinthe. L’ambiance était chaude et ce ne sont pas les gens venus du froid qui allaient s’en plaindre!

"L'ambiance était géniale"

Yvan Bonnet, jeune quinquagénaire de La Brévine, a participé à l’équipe de 45 cyclotouristes qui ont rejoint le village grison au-dessus de Bellinzone. "En fait nous étions une quinzaine de Bréviniers, ceux de Grono étaient un peu plus nombreux et surtout ils étaient mieux entraînés que nous."

Le garagiste a eu quelques craintes avant de se lancer dans cette aventure : «Je n’avais que 400 kilomètres de vélo dans les jambes cette année, ça me semblait un peu juste. Surtout avec les cols qu’il fallait passer. Mais finalement, ça a été parfaitement, l’ambiance était géniale et même s’il y avait des différences de niveau dans l’équipe, l’esprit de groupe était excellent."

"De toute beauté"

La première étape, mercredi, reliait La Brévine et Berne: "Sans problème, nous avons passé entre les orages et l’accueil à Berne par le maire Alec von Graffenried, qui nous a emmenés jusqu’au centre, était très sympathique. La deuxième étape jusqu’à Meiringen était de toute beauté, le long des lacs de Thoune et de Brienz. Le paysage était sublime, on oubliait qu’on pédalait face à de telles images."

Comme prévu, c’est la troisième étape qui a été la plus dure: "Je n’avais pas vraiment fait à vélo des cols alpins. J’étais donc un peu inquiet, mais en fait tout s’est bien passé. La montée du Grimsel était vraiment très, très longue, plus de 30 kilomètres. Mais je m’attendais à quelque chose de plus pentu. Dans le dernier tiers de l’ascension, nous avons eu du brouillard et il faisait assez froid, entre 5 et 7 degrés.  Nous étions mouillés à cause du brouillard, mais nous avons échappé aux orages."

Excellentes pistes cyclables

Après le Grimsel, la montée de la Furka s’est avérée assez ardue: "Les trois derniers contours avant le belvédère étaient vraiment pénibles ainsi que la longue descente dans le brouillard vers Realp."

Finalement, la quatrième et dernière étape, l'ascension du Gothard, s’est avérée assez facile: "Le paysage était magnifique, mais la route était assez encombrée avec toutes ces voitures. La descente de la Léventine depuis Airolo était par contre parfaite, car il y avait des pistes cyclables excellentes jusqu’à Bellinzone." 

Après la capitale tessinoise, une quinzaine de kilomètres restaient pour rejoindre Grono. Une fois la frontière cantonale franchie,  la police grisonne a conduit le petit peloton jusqu’à l’arrivée, peu après 17 heures. Là, la population du village était invitée à venir fêter l’événement car ce samedi 11 août correspondait au quinzième anniversaire du record suisse de chaleur de Grono.

En ours blanc et en pingouins

Sur le "Prato Biraria", la place du village gazonnée, des bénévoles de l’Association Vallée de La Brévine avaient installé un stand pour promouvoir leur région. Et peu avant l’arrivée des coureurs, quatre Bréviniers se sont déguisés en ours blanc et en pingouins. Si la température de Grono n’atteignait pas celle de son record de 2003, elle dépassait cependant allègrement les 30 degrés et la venue de ces animaux polaires sur la ligne d’arrivée a suscité l’hilarité de la foule. 

Pour le président de La Brévine, Jean-Maurice Gasser, qui a terminé le périple main dans la main avec son collègue de Grono, Samuele Censi, l’opération "Temperature in sella" a été "un magnifique succès, encore mieux que tout ce qu’on pouvait imaginer, et nous laissera des souvenirs inoubliables qui resteront pour la vie".

Ces moments d’amitié entre les gens de Grono et de La Brévine ne devraient d’ailleurs pas en rester là puisque les Neuchâtelois ont d’ores et déjà invité leurs nouveaux amis grisons à venir à la Fête du froid en février 2019. Et sur le "Prato Biraria" du village grison trône désormais un gros rocher gravé d’un soleil et d’un glaçon, symbolisant le jumelage entre Grono et La Brévine. 

 

Pour la mobilité douce
Grono est une commune d’environ 1300 habitants, née le 1er janvier 2017 à la suite de la fusion de Grono, Leggia et Verdabbio. Située dans le val Mesolcina, à une quinzaine de kilomètres de Bellinzone sur la route du San Bernardino, elle fait partie des vallées italophones des Grisons.

C’est son jeune maire Samuele Censi, également député au parlement cantonal à Coire et professeur de gym au civil, qui a lancé le projet de relier La Brévine à son village pour fêter les quinze ans du record suisse de chaleur. Un record que Grono espère conserver encore quelques années et s’il doit être battu, comme le prévoient les météorologues à cause du réchauffement climatique, que ce soit encore une fois dans cette localité.

Au-delà de la commémoration du 11 août 2003, Samuele Censi veut aussi promouvoir la mobilité douce et la mise en place de pistes cyclables. Dans sa région, comme dans le Tessin voisin, de nombreux projets ont déjà vu le jour et l’ancienne voie de chemin de fer, aujourd’hui désaffectée, dans le val Mesolcina est en train d’être transformée en piste cyclable entre Bellinzone et Mesocco. Du côté de La Brévine, on regarde avec envie cette volonté en espérant que Neuchâtel se lance aussi dans le même mouvement.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Les cyclotouristes partis de la Brévine mercredi sont arrivés à Grono, après 333 kilomètres à travers les AlpesLes cyclotouristes partis de la Brévine mercredi sont arrivés à Grono, après 333 kilomètres à travers les Alpes

CyclotourismeDe La Brévine à Grono, le périple des extrêmesDe La Brévine à Grono, le périple des extrêmes

CLIMATLa Brévine - Grono, une virée à vélo pour célébrer le froid et le chaudLa Brévine - Grono, une virée à vélo pour célébrer le froid et le chaud

Top