30.11.2018, 16:44

Le député neuchâtelois Baptiste Hurni se profile sur la scène fédérale

chargement
Le député neuchâtelois Baptiste Hurni.

Politique Le socialiste neuchâtelois Baptiste Hurni aura ce week-end une tribune de choix sur la scène fédérale. Il signe une résolution qui sera soumise au vote des délégués suisses de son parti.

Député au Grand Conseil neuchâtelois, Baptiste Hurni n’est pas encore officiellement candidat aux élections fédérales d’octobre 2019. Le congrès du Parti socialiste suisse (PSS), ce week-end dans le canton d’Argovie, lui permettra déjà de se faire mieux connaître de ses camarades.

Portée par le Parti socialiste neuchâtelois (PSN), une résolution signée par Baptiste Hurni sera en principe soumise dimanche aux délégués. Elle demande au PSS de s’engager durant la prochaine législature pour davantage de solidarité entre les régions du pays.

«Cette résolution est en discussion au PSN depuis une année, indépendamment de l’agenda électoral», relève Baptiste Hurni. Celui-ci admet toutefois qu’elle tombe assez bien. Mais il s’agit d’abord d’exprimer une «conviction» socialiste: «La richesse entre les régions, comme entre les personnes, doit être répartie de manière convenable.»

La richesse entre les régions doit être répartie de manière convenable
Baptiste Hurni, député neuchâtelois

«Les richesses se concentrent de plus en plus sur les pôles urbains et on laisse les régions périphériques à leur sort», constate le député. Dans le haut du canton de Neuchâtel, par exemple, «il est assez paradoxal de voir que la région qui produit l’une des grandes sources de fierté du pays, l’horlogerie, est l’une des plus pauvres».

Baptiste Hurni juge notamment insuffisants les montants versés au titre de la péréquation fédérale. Cette dernière «n’a permis à aucun canton à faible potentiel économique de véritablement changer de direction». Et en plus, «il y a une très forte pression des cantons contributeurs pour diminuer les montants». Or, contribuer à la péréquation, «ce n’est pas un cadeau, c’est un juste retour des choses».

La Confédération doit par ailleurs «investir en priorité dans les cantons à faible capacité économique». Dans le canton, «ça va venir, avec les contournements routiers du Locle et de La Chaux-de-Fonds et, on l’espère, la ligne ferroviaire directe. Mais les régions périphériques sont toujours dans le deuxième wagon des investissements.» Baptiste Hurni mise aussi sur de nouvelles décentralisations, comme cela s’était fait avec l’Office fédéral de la statistique à Neuchâtel.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PolitiqueElections fédérales: ce qui se trame dans les partis neuchâteloisElections fédérales: ce qui se trame dans les partis neuchâtelois

Top