Le Conseil d'Etat devra étudier la faisabilité d'un bachelor en médecine à Neuchâtel

chargement

Université de Neuchâtel Un projet de bachelor complet en médecine à l'Université de Neuchâtel se dessine. Le Grand Conseil a voté par 56 contre 51 pour l'étude de la faisabilité d'une telle formation.

Par Virginie Giroud
  30.09.2014, 15:47
L'entrée du bâtiment principal de l'Université de Neuchâtel.

Le constat est inquiétant: aujourd'hui, seuls 25% des étudiants neuchâtelois en médecine accèdent à la deuxième année d'étude, contre environ 35% pour les universités de Lausanne et Genève. La raison? "A Lausanne ou Genève, moins de places sont réservées aux étudiants issus de la première année à Neuchâtel", regrette le député socialiste Baptiste Hurni

Fort de ce constat, le Grand Conseil a débattu ce mardi après-midi de l'urgence d'étudier les avantages et les inconvénients de la création d'un bachelor complet en médecine à l'Université de Neuchâtel, dans le but de pallier le manque chronique de médecins dans la région et en Suisse en général. Par 56 voix contre 51, les élus ont accepté cette proposition émanant des socialistes et des Vert'libéraux. Le Conseil d'Etat devra également se pencher sur les avantages et inconvénients du statu quo, mais aussi de la suppression de l'offre de 1ère année de bachelor. 

La faculté de théologie fermera en 2015

Ces questions ont été abordées dans le cadre du débat sur le mandat d'objectifs de l'Université de Neuchâtel pour les années 2014-2017. Un mandat accepté à l'unanimité par les députés, et dont les principaux objectifs sont les suivants: fermer la faculté de théologie en 2015 et assurer que la quinzaine d’étudiants fréquentant le site de Neuchâtel puissent terminer leurs études à Lausanne ou Genève. Mais encore créer un centre sportif dans le bâtiment de la Cité des étudiants, valoriser les domaines de compétences clés que sont par exemple le droit de la Santé, l’hydrogéologie-géothermie ou la métrologie optique, renforcer l’ancrage dans l’Arc jurassien ou élaborer un concept d’enseignement à distance, en ligne.  

Moyens financiers insuffisants pour l'Université 

Mais pour remplir ces objectifs et viser l’excellence, l’Université de Neuchâtel n’aura pas droit à la hausse de l’enveloppe financière qu’elle souhaitait. En effet le plan financier prévoit une très légère augmentation des moyens, d’environ 230000 francs par an (+0,5%) sur un budget 2014 de 47 millions.

Un montant qualifié d’insuffisant par l’Université, qui réclamait 1,1 million de plus chaque année. L’Université sera probablement amenée à puiser dans sa réserve. Constituée au cours des cinq dernières années, celle-ci se montait, à fin 2013, à 7,3 millions de francs. Il n’est pas exclu qu’elle soit épuisée à l’horizon 2017. 

"Ce n'est pas de gaieté de coeur"

Le Conseil d’Etat est bien conscient d’être, avec ce petit 0,5% d’augmentation, nettement sous les recommandations de la Conférence universitaire suisse, qui demande aux cantons une hausse de leur budget de 4% par an. "Si on avait pu trouver quelques millions supplémentaires, on l'aurait fait: ce n'est pas de gaieté de coeur que l'on limite le développement d'une institution", a déclaré la conseillère d'Etat Monika Maire-Hefti devant les nombreux députés qui regrettaient le peu de moyens alloués par le canton à l'Université. 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ChroniqueCantonales neuchâteloises: «Il n’y a pas eu d’effet nœud papillon»Cantonales neuchâteloises: «Il n’y a pas eu d’effet nœud papillon»

EditorialCantonales 2021: Neuchâtel passe à droite, mais quelle droite?Cantonales 2021: Neuchâtel passe à droite, mais quelle droite?

live
électionsRevivez le second tour des élections cantonales neuchâteloisesRevivez le second tour des élections cantonales neuchâteloises

RéactionsCantonales 2021: «Nous pouvons vivre avec une majorité de droite», dit-on au CentreCantonales 2021: «Nous pouvons vivre avec une majorité de droite», dit-on au Centre

RéactionsCantonales 2021: «Bonne nouvelle, la droite reprend les commandes», commente l’UDCCantonales 2021: «Bonne nouvelle, la droite reprend les commandes», commente l’UDC

Top