30.11.2017, 15:29

L'Etat devra encore prendre des mesures impopulaires pour retrouver la prospérité

chargement
Le Conseil d'Etat neuchâtelois a présenté son programme de législature pour les quatre années à venir.

Finances Le Conseil d'Etat neuchâtelois a dévoilé ce matin son programme de législature 2018-2021. Son objectif: enclencher une spirale positive pour que le canton retrouve la voie de la prospérité. Il évoque neuf pistes pour y parvenir. Et quarante mesures d'assainissement, parmi lesquelles la fermeture de la Haute école de musique ou la réduction des prestations d'orthophonie.

"Le canton de Neuchâtel doit inverser la tendance." C'est le message du Conseil d'Etat neuchâtelois, qui a présenté ce vendredi matin son programme de législature pour les quatre années à venir. Objectif: en finir avec les sempiternels problèmes de fiscalité, de chômage, d'aide sociale et de finances publiques. Et retrouver la voie de la prospérité.

Le Conseil d'Etat a réaffirmé aujourd'hui sa ferme intention d'atteindre l'équilibre budgétaire en 2020. Mais comment y parvenir? De nouvelles mesures d'économies sont "indispensables".   

Piste numéro 1: économiser pour assainir les finances

Le canton doit poursuivre ses économies s'il veut parvenir à assainir ses finances. Ill a présenté ce matin 40 mesures d'économies qui figurent dans son plan financier de législature. Ce plan prévoit des améliorations de l'ordre de 10, 18 et 20 millions de francs entre 2019 et 2021, et jusqu'à 21,6 millions d'ici à 2025. La mesure la plus importante est la fermeture du site neuchâtelois de la Haute école de Musique, qui coûte actuellement 2,5 millions de francs par année au canton, mais aussi l'augmentation d'un élève par classe aux cycles 1 et 2, ou encore la réduction des prestations d'orthophonie à hauteur de 2 millions de francs d'ici 2025. De nouvelles réductions des aides aux personnes sont également envisagées, comme la réduction des aides aux personnes âgées en EMS de 260 à 200 francs par mois. 

"En outre, des efforts seront encore sollicités des collaborateurs de l'Etat et des institutions parapubliques dans le cadre de l'assainissement de la caisse de pensions."

Par ailleurs, l'Etat entend limiter les subventions aux institutions. Quant aux subventions aux personnes, par exemple les subsides d'assurance maladie, elles pourraient "baisser significativement" si les distorsions qui pénalisent le canton dans la réparittion des subventionnements fédéraux ne sont pas corrigées. 

Piste numéro 2: réaliser la ligne ferroviaire directe

Le canton veut renouer avec une croissance économique durable tout en répondant aux besoins de la population. Pour cela, il doit impérativement disposer d'un réseau de transports performant, selon le Conseil d'Etat. Le gouvernement se fixe donc comme priorité la réalisation de la ligne ferroviaire directe entre La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel, mais aussi la concrétisation des contournements routiers du Locle et de La Chaux-de-Fonds

Piste numéro 3: baisser la fiscalité pour attirer des contribuables

"Le pouvoir d'achat des Neuchâtelois doit être amélioré". C'est le constat du Conseil d'Etat, qui souhaite revoir la fiscalité des personnes physiques en la rapprochant de celle des cantons voisins. Cette mesure doit également permettre de stopper l'exode fiscal et d'encourager l'arrivée de nouveaux habitants dans le canton.

Pour encourager la résidence sur sol neuchâtelois, l'Etat souhaite offrir un "potentiel d'habitat de qualité" par rapport aux régions voisines. Il veut également maintenir l'attractivité auprès des familles en promouvant l'accessibilité des structures d'accueil parascolaires et en garantissant un bon niveau de sécurité générale. 

Piste numéro 4: renforcer le rôle de leader dans la haute précision

C'est une réalité dont il ne faut pas rougir: le savoir-faire industriel et la culture de la haute précision sont inscrits dans l'identité neuchâteloise. Les instituts de formation et de recherche sont reconnus internationalement. "Notre ambition est de rester à la pointe", affirme le Conseil d'Etat. Le rôle de leader du canton dans la haute précision, dans les micro et nanotechnologies, doit être "développé et encouragé". Pour y parvenir, l'Etat prévoit notamment de créer une structure dédiée à la valorisation du pôle Microcity. 

Piste numéro 5: maintenir la compétitivité fiscale pour les entreprises

Pour que les acteurs économiques choisissent de s'installer dans le canton, "il faut offrir des conditions propices", évalue le Conseil d'Etat. Ces conditions sont identifiées: maintenir la compétitivité fiscale pour les entreprises, mais aussi renforcer les disponibilités immobilières et foncières dans les pôles de développement économique et d'innovation.  

Piste numéro 6: unir toutes les forces pour retrouver la prospérité

Le Conseil d'Etat en est convaincu: "Le canton de Neuchâtel doit unir toutes ses forces pour retrouver une dynamique de prospérité." Cela implique que le développement "doit être porté par l'ensemble de la population et toutes les régions. En retour, tous les acteurs doivent bénéficier des retombées positives induites".

Pour relever cet ambitieux défi, le gouvernement souhaite consolider une plateforme politique collaborative entre communes, régions et Etat. 

Piste numéro 7: réduire le chômage et l'aide sociale

Autre objectif: le Conseil d'Etat entend ramener les taux de chômage et d'aide sociale dans la moyenne romande. Il prévoit aussi d'améliorer l'accompagnement et la réinsertion des jeunes en rupture sur le marché du travail. Enfin, il entend lutter contre l'isolement lié à l'âge. Pour cela, il encouragera des initiatives communautaires en faveur des aînés. 

Piste numéro 8: accroître les investissements

Pour stimuler les dynamiques positives, le Conseil d'Etat prévoit de stabiliser, puis d'augmenter les investissements publics. Pour que cela soit possible, le gouvernement devra convaincre le Grand Conseil de réviser les mécanismes de frein à l'endettement. 

Piste numéro 9: accroître les recettes

Au Travers de plusieurs mesures, l'Etat entend augmenter les recettes provenant des entités parapubliques ou d'autres domaines spécifiques. Ces nouvelles recettes permettront de compenser les diminutions découlant de l'allégement de la pression fiscale sur les contribuables et les entreprises. En revanche, le Conseil d'Etat annonce qu'après les sollicitations de 2017 et 2018, il ne sollicitera "aucune contribution supplémentaire des communes".


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ManifestationLa Chaux-de-Fonds: mobilisation contre le plan d'austérité du cantonLa Chaux-de-Fonds: mobilisation contre le plan d'austérité du canton

Neuchâtel"L'austérité n'est pas une réponse acceptable", disent les socialistes neuchâtelois"L'austérité n'est pas une réponse acceptable", disent les socialistes neuchâtelois

Top