10.03.2016, 14:05

Le canton et les milieux économiques veulent en finir avec le "paradoxe neuchâtelois"

chargement
L'étude permet de démontrer par exemple que dans les branches pharmaceutiques, le volume d'emploi est élevé en regard du nombre de demandeurs d'emplois. Ce qui n'est pas le cas dans l'hôtellerie ou la restauration.

Chômage La Chambre neuchâteloise du commerce et de l'industrie (CNCI) et le Département de l'économie et de l'action sociale (DEAS) ont mandaté une étude destinée à mieux cibler les actions à entreprendre pour lutter contre le chômage. Cette étude en deux volets a été réalisée par l'Université de Neuchâtel et le service cantonal de statistique.

On appelle cela le "paradoxe neuchâtelois": le canton se distingue, au cours de la dernière décennie, par une création d'emploi particulièrement importante et dynamique. Mais malgré ces nouveaux emplois, le niveau de chômage a eu tendance à augmenter, propulsant le canton au dernier rang du classement national en matière de chômage.

Pour en finir avec ce paradoxe, la Chambre neuchâteloise du commerce et de l'industrie (CNCI) et le Département de l'économie et de l'action sociale (DEAS) ont mandaté un étude destinée à mieux cibler les actions à entreprendre contre le chômage. Cette étude en deux volets a été réalisée par l'Université de Neuchâtel et le service cantonal de statistique.

Elle met en regard différentes données relatives à la structure de l'emploi, à l'emploi frontalier et au profil des demandeurs d'emploi, cela dans une approche par branche.

"Rôle essentiel" des frontaliers

Cette étude démontre d'une part que l'emploi frontalier joue un rôle essentiel pour assurer la disponibilité de compétences, que le marché local de l'emploi ne peut satisfaire.

D'autre part, cette étude détaille les nombreux problèmes d'inadéquation entre l'offre et la demande de compétences: actuellement, certaines branches, comme l'hôtellerie-restauration, comptent un nombre de demandeurs d'emplois excessivement élevé en regard du nombre d'emplois, ce qui limite les perspectives de réinsertion. À l'inverse, le volume d'emploi est élevé en regard du nombre de demandeurs d'emploi dans d'autres branches, comme la pharmaceutique.

Pistes concrètes pour mieux orienter les chômeurs 

L'étude permet d'identifier des pistes concrètes pour orienter l'appui offert aux chômeurs neuchâtelois, afin de maximiser leur chance de retrouver un l'emploi. L'État de Neuchâtel et la CNCI entendent à présent "oeuvrer conjointement à la mise en oeuvre de la nouvelle stratégie d'intégration professionnelle, tout en s'engageant pour conserver un accès ouvert au marché de l'emploi européen", ont-ils annoncé lors d'une conférence de presse au Château de Neuchâtel.

Davantage de détails sur cette étude demain dans L'Express et L'Impartial. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PolitiqueLa Neuchâteloise Fanny Noghero nouvelle cheffe de la communication du PLRLa Neuchâteloise Fanny Noghero nouvelle cheffe de la communication du PLR

Une Neuchâteloise au PLR suisse

La nouvelle cheffe de la communication du PLR au niveau national est une Neuchâteloise. Ancienne journaliste, Fanny...

  03.06.2020 21:07

SantéComment l’hydroxychloroquine a été utilisée dans les hôpitaux neuchâteloisComment l’hydroxychloroquine a été utilisée dans les hôpitaux neuchâtelois

SociétéSexualité et déconfinement: s’amuser… en restant vigilantSexualité et déconfinement: s’amuser… en restant vigilant

ManifestationLa 30e édition des caves ouvertes aura lieu fin août dans le cantonLa 30e édition des caves ouvertes aura lieu fin août dans le canton

ForêtsBostryche: Neuchâtel moins touché que le JuraBostryche: Neuchâtel moins touché que le Jura

Top