07.05.2018, 12:18

Le canton de Neuchâtel veut limiter le placement des enfants en foyer

chargement
Le nombre de places en foyer sera revu à la baisse (image d'illustration).

Famille Le Conseil d'Etat veut réduire le nombre de places en foyer d'accueil pour les enfants et privilégier d'autres pistes, comme l'aide à domicile et le placement en familles d'accueil.

Aujourd’hui, le dispositif neuchâtelois de soutien et de protection de l’enfance et de la jeunesse est centré essentiellement sur le placement en institution. Tout en maintenant la capacité d’accueil actuelle, le Conseil d’État juge nécessaire la modernisation de ce dispositif, indique-t-il dans un communiqué. Il souhaite limiter le recours au placement en institution, notamment en diminuant le nombre de places. Il va en revanche soutenir le développement de prestations nouvelles, complémentaires et alternatives, permettant aux jeunes de rester dans leurs familles.

Le nouveau dispositif se déploiera ainsi sur plusieurs axes prioritaires. Premièrement, le soutien à la parentalité, qui vise à soutenir les familles dès la naissance d’un enfant, voire avant, afin de renforcer leurs compétences parentales.

Deuxièmement, des mesures ambulatoires, qui regroupent l’ensemble des prestations offrant un soutien socio-éducatif, voire psychologique, à domicile, aux enfants de 0 à 18 ans et à leurs parents, lorsqu’ils sont confrontés à des difficultés. Concrètement, il s’agit de développer, renforcer et diversifier les interventions là où cela s’avère nécessaire.

Le foyer comme utlime recours

Troisièmement, développer l'hébergement en famille d'accueil. Cette solution permet de proposer aux enfants "une vie de famille avec tout ce qu'elle comprend comme cadre, modèle, lieu d'éducation et de loisirs pour permettre à l'enfant accueilli de grandir dans les meilleures conditions possible, dans le respect de ses droits et de ses besoins", selon le Conseil d'Etat. Neuchâtel doit renforcer de manière significative cette solution alternative au placement en institution, potentiellement adaptée à toutes les catégories d’âges, et largement plus développée dans les autres cantons suisses.

Le canton souhaite donc limiter le placement en institution, qui doit devenir "l’ultime recours, soit la réponse à une situation problématique dont la complexité ne permet pas la prise en charge par des mesures ambulatoires et/ou une famille d’accueil d’hébergement". La diminution envisagée du nombre de places en institution sera "entièrement compensée" par le développement de places en familles d’accueil d’hébergement, affirme le canton. Qui lance un appel aux familles qui souhaiteraient accueillir chez elles des enfants.

Les familles intéressées par l'accueil d'enfants peuvent contacter l'Office des structures d’accueil extrafamilial et des institutions d’éducation spécialisées (OSAE) au 032 889 66 34.

Davantage d'informations sur le site de l'OSAE.

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CouacCoronavirus: le canton de Neuchâtel a reçu 400 000 masques du lot moisiCoronavirus: le canton de Neuchâtel a reçu 400 000 masques du lot moisi

FrontièreComment relancer l’activité transfrontalière?Comment relancer l’activité transfrontalière?

PolitiqueLa fin des doubles casquettes neuchâteloises validée par le Tribunal fédéralLa fin des doubles casquettes neuchâteloises validée par le Tribunal fédéral

Riesling-sylvaner 2019, Caves de la Béroche: friand et sapide.Riesling-sylvaner 2019, Caves de la Béroche: friand et sapide.

JusticeLa disgrâce d’une juge neuchâteloise crée le malaiseLa disgrâce d’une juge neuchâteloise crée le malaise

Top