26.04.2017, 01:00

Le canton commence à licencier

Premium
chargement
La crainte de passer à la trappe entretient un climat de peur dans les services.
Par Nicolas Willemin

ÉCONOMIES Une certaine inquiétude touche l’administration neuchâteloise.

Le mythe du fonctionnaire engagé à vie avec la garantie de l’emploi a bel et bien vécu. A la suite du passage de 40 à 41 heures de la semaine de travail, le gouvernement prévoit une économie de 7,5 millions de francs, soit 60 postes de travail.

Et la suppression de ces 60 postes provoque dans l’administration cantonale...

À lire aussi...

SolutionsFaire de Neuchâtel un «smart canton»?Faire de Neuchâtel un «smart canton»?

SantéAssurance maladie: les Neuchâtelois en quête d’une prime avantageuseAssurance maladie: les Neuchâtelois en quête d’une prime avantageuse

Transports publicsTransN et CFF collaboreront plus étroitementTransN et CFF collaboreront plus étroitement

SantéUne boussole pour orienter tous les aînés neuchâteloisUne boussole pour orienter tous les aînés neuchâtelois

AccidentMarin: cycliste septuagénaire renverséMarin: cycliste septuagénaire renversé

Top