26.04.2017, 01:00

Le canton commence à licencier

Premium
chargement
La crainte de passer à la trappe entretient un climat de peur dans les services.
Par Nicolas Willemin

ÉCONOMIES Une certaine inquiétude touche l’administration neuchâteloise.

Le mythe du fonctionnaire engagé à vie avec la garantie de l’emploi a bel et bien vécu. A la suite du passage de 40 à 41 heures de la semaine de travail, le gouvernement prévoit une économie de 7,5 millions de francs, soit 60 postes de travail.

Et la suppression de ces 60 postes provoque dans l’administration cantonale...

À lire aussi...

DirectionMireille Bühler à la tête de Neuchâtel Vins et TerroirMireille Bühler à la tête de Neuchâtel Vins et Terroir

EnquêteLa justice neuchâteloise donne raison au violeur multirécidiviste privé de soins et de sortiesLa justice neuchâteloise donne raison au violeur multirécidiviste privé de soins et de sorties

SantéNeuchâtel recommande le masque dans les commerces, le Jura et Vaud le rendent obligatoireNeuchâtel recommande le masque dans les commerces, le Jura et Vaud le rendent obligatoire

PolitiqueIls ne veulent pas d’une culture neuchâteloise «à paillettes»Ils ne veulent pas d’une culture neuchâteloise «à paillettes»

Contre une «culture à paillettes»

Les acteurs culturels neuchâtelois rejettent en bloc un avant-projet de loi du Conseil d’Etat. Ils lancent une...

  03.07.2020 18:12
Premium

LittératureSombre horizon pour l’écrivaine chaux-de-fonnière Bernadette RichardSombre horizon pour l’écrivaine chaux-de-fonnière Bernadette Richard

Top