01.10.2019, 14:26

Le cancer du sein est toujours aussi meurtrier

chargement
Le dépistage systématique reste conseillé après 50 ans.

Santé Octobre rose met l’accent sur le dépistage systématique et la prévention du cancer du sein, le plus fréquent chez les Suissesses.

Le mois d’octobre se pare cette année encore de rose, pour sensibiliser au cancer du sein. Ce dernier reste le plus fréquent chez les Suissesses. Première cause de mortalité féminine entre 40 et 50 ans, il fait 1400 victimes chaque année dans le pays.

On estime qu’une femme sur huit est touchée par la maladie. Il touche annuellement près de 6000 nouvelles Helvètes. Sur ce nombre, 20% des diagnostics concernent des femmes de moins de 50 ans, selon la Ligue suisse contre le cancer.

De plus en plus de jeunes seraient touchées. «Nous ne pouvons cependant pas l’affirmer avec certitude», souligne Flavia Nicolai, responsable communication de la Ligue suisse contre le cancer.

Elle ne souhaite pas faire d’alarmisme: «Entre 2011 et 2015, quelque 263 femmes de moins de 40 ans ont été diagnostiquées chaque année. Sur les 6000 cas par an, cela correspond à seulement à 4%». Sur cette même période, une moyenne de 27 femmes par an étaient âgées d’une vingtaine d’années.

Dépistage précoce non nécessaire

Par ailleurs, Flavia Nicolai indique que proposer des mammographies régulières avant 50 ans augmenterait le nombre de faux positifs et conduirait à une exposition précoce aux radiations. «Le risque d’avoir un cancer du sein avant 50 ans étant plus faible, il faudrait faire plus de mammographies pour déceler un cancer», ajoute-t-elle.

A l’instar des autres catégories d’âge, la Ligue suisse contre le cancer conseille aux jeunes femmes d’adopter un mode de vie sain et équilibré et de discuter avec leur médecin en cas d’antécédents familiaux. Elle suggère aussi d’examiner toute éventuelle modification physique de la poitrine.

Près de 38’000 invitations envoyées

«La mammographie est la principale méthode pour déceler précocement un éventuel cancer du sein chez la femme à partir de 50 ans, au moment où le risque augmente. Au stade précoce en effet, le cancer existe, mais ne s’est pas encore manifesté cliniquement», rappelle pour sa part un communiqué de l’Association pour le dépistage du cancer Bejune (ADC Bejune).

Elle propose un dépistage systématique tous les deux ans à partir de 50 ans, remboursé par l’assurance maladie de base, hors franchise. Seule la quote-part de 10% étant à la charge des femmes, soit 18fr.50. Frais pris en charge par l’Etat dans le canton du Jura.

Dans le Jura bernois, plus de 37’270 invitations ont été envoyées aux femmes âgées entre 50 et 74 ans, 16’570 mammographies réalisées et 90 cas de cancer du sein diagnostiqués depuis la mise en place du programme de dépistage il y a dix ans. La Centre du sein de l’Hôpital neuchâteloisde, situé sur le site de La Chaux-de-Fonds, prend en charge plus de 200 cas par an.

Diverses actions

Dans le Jura bernois, divers bâtiments publics sont illuminés en rose durant le mois d’octobre pour célébrer les dix ans du programme de dépistage du cancer du sein de l’Association pour le dépistage du cancer Bejune dans l’arrondissement administratif.

Quant au Centre du sein de l’Hôpital neuchâtelois, il exposera des photos de Guillaume Perret à la Maison de santé de Couvet. Le photographe a suivi pendant une année une femme atteinte d’un cancer du sein. L’exposition se tiendra au Val-de-Travers du 3 au 11 octobre, puis sur le site de La Chaux-de-Fonds du 12 au 31 octobre.

Par ailleurs, dans 402 communes suisses, des tulipes roses et blanches seront plantées: une de couleur rose pour sept blanches, pour symboliser la proportion de femmes touchées par le cancer du sein. Leur éclosion est prévue au printemps 2020. L’opération «1 tulipe pour la VIE» a été lancée en 2018 par l’association L’aiMant Rose.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SantéSanté: une femme sur huit est touchée par le cancer du sein en SuisseSanté: une femme sur huit est touchée par le cancer du sein en Suisse

EtudeSanté: suivre un traitement hormonal contre la ménopause augmente les risques de développer un cancer du seinSanté: suivre un traitement hormonal contre la ménopause augmente les risques de développer un cancer du sein

RechercheSanté: un soutien-gorge franco-suisse en développement pour détecter le cancer du seinSanté: un soutien-gorge franco-suisse en développement pour détecter le cancer du sein

préventionSerena Williams s’engage et chante seins nus contre le cancerSerena Williams s’engage et chante seins nus contre le cancer

Top