12.06.2019, 16:42

Laurent Feuz ne pourra plus enseigner dans le canton de Neuchâtel

Premium
chargement
Monika Maire-Hefti, conseillere d'Etat en charge de l'éducation et de la famille, veut une tolérance zéro en matière d'affaires de moeurs.

Enquête Le Conseil d’Etat neuchâtelois retire son droit d’enseigner à l’ex-chef des formations postobligatoires. Et l’inscrit sur la liste noire des enseignants du canton. L’occasion de faire le point sur ce fameux registre.

La conseillère d’Etat neuchâteloise en charge de l’éducation et de la famille, Monika Maire-Hefti, prend des mesures administratives à l’encontre de son ancien chef des formations postobligatoires, également ancien enseignant et directeur d’école.

Elle nous confirme au cours d’un entretien que Laurent Feuz se voit retirer son droit d’enseigner. Nous savons qu’il est également inscrit sur liste noire, un...

À lire aussi...

DépartLaurent Feuz, chef du Service neuchâtelois des formations postobligatoires, démissionneLaurent Feuz, chef du Service neuchâtelois des formations postobligatoires, démissionne

AccusationsL’ex-chef de service Laurent Feuz sous le coup d’une enquête pénaleL’ex-chef de service Laurent Feuz sous le coup d’une enquête pénale

JusticeCe que l'on reproche à Laurent FeuzCe que l'on reproche à Laurent Feuz

EducationUne liste noire répertorie près de 100 enseignantsUne liste noire répertorie près de 100 enseignants

EnquêteNeuchâtel: ces enseignants déviants qui échappent à la liste noireNeuchâtel: ces enseignants déviants qui échappent à la liste noire

Top