Lac de Neuchâtel: les députés fribourgeois soutiennent les pêcheurs face aux cormorans

chargement

Politique Le Grand Conseil fribourgeois a voté jeudi à son tour une résolution en faveur des pêcheurs professionnels actifs sur le lac de Neuchâtel. Ces derniers souffrent de la concurrence des grands cormorans, de plus en plus nombreux.

 27.06.2019, 14:35
Aucune mesure de régulation n’est possible dans les colonies de cormorans avant le début de la reproduction.

La résolution a été acceptée par 63 voix contre 15 et 5 abstentions. Déposée par la députée PLR Nadia Savary-Moser, elle s’inscrit dans la lignée de celle votée à la quasi-unanimité à fin mai par le Grand Conseil neuchâtelois. Le texte demande à la Confédération de prendre des mesures efficaces pour réguler le grand cormoran sur le lac de Neuchâtel.

A lire aussi : Premier pas pour la régulation du cormoran sur le lac de Neuchâtel

Défendant la résolution, Nadia Savary-Moser a lancé un cri d’alarme devant «la pêche qui est mise à mal, devenue un cauchemar pour les professionnels». Selon elle, «la pêche est devenue maigre, un pêcheur ne pouvant plus faire vivre une famille», le grand cormoran présentant une population atteignant 3000 individus à la belle saison.

«Malheureusement, l’espèce, exclusivement piscivore et qui ne connaît pas ou peu de prédateurs naturels, prélève un nombre important de poissons dans le lac de Neuchâtel», a noté Nadia Savary-Moser. Les pêcheurs souffrent aussi des effets de la plus grande «propreté» du lac, qui diminue les nutriments.

Expertise fiable

«L’espèce étant particulièrement protégée par la législation fédérale, la Confédération doit contribuer à la réalisation d’une expertise fiable portant sur les pertes d’exploitation des pêcheurs professionnels et à l’indemnisation de ces derniers», a affirmé Nadia Savary-Moser.
«Finalement, des aides en matière d’investissement, voire des paiements directs pour les prestations d’intérêt général fournies par les pêcheurs professionnels méritent d’être évaluées par la Confédération pour prendre en compte leur situation économique difficile», a précisé la députée PLR.

Depuis 2001, année de la première nidification de l’espèce au Fanel, le nombre de couples de grands cormorans ne cesse d’augmenter. Les derniers recensements font état de 1200 couples nicheurs répartis dans trois colonies, toutes localisées sur la rive sud du lac, dans la région du Fanel et de Champ-Pittet.

Combat inégal

Malgré leur développement important dans la région, aucune mesure de régulation n’est possible dans les colonies avant le début de la reproduction, celles-ci étant toutes situées dans des réserves liées à l’Ordonnance sur les réserves d’oiseaux d’eau et de migrateurs d’importance internationale et nationale (OROEM).

Dans ces zones vouées à la protection de la diversité des espèces et des biotopes, la mise en oeuvre de mesures de contrôle des effectifs est en effet interdite ou soumise à une autorisation préalable de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).

La Commission intercantonale de la pêche dans le lac de Neuchâtel reconnaît que les captures de palées et bondelles ont baissées de 65% ces dernières années. Mais pour elle, la cause de ce recul net n’est pas identifiée formelle sur le plan scientifique, précise-t-elle dans un communiqué, jeudi. Il s’agit probablement d’une conjonction de plusieurs facteurs. 

Chasser le cormoran 

Concernant le grand cormoran, un projet de modification du concordat concernant la chasse sur le lac de Neuchâtel est en cours de révision par les autorités politiques des trois cantons concordataires. Cette modification, dont l’entrée en vigueur est prévue en 2020, prévoit d’ouvrir la chasse au cormoran sur le lac et de créer un permis de chasse spécial. Les pêcheurs pourront en effet effectuer des tirs de protection à proximité de leur filet. 

Afin de renforcer ces mesures, des tirs spéciaux seront aussi réalisés dès cette année par les gardes-faune des trois cantons dès la fin de la période de protection fédérale du cormoran, actuellement fixée au 1er septembre.

Les trois cantons concordataires vont également sensibiliser la Confédération à la situation des pêcheurs professionnels de la région. Ils souhaitent en particulier traiter de la question des pertes de rendement que le cormoran génère à la pêche professionnelle et aborder les mesures de prévention et de compensation. Une étude visant à évaluer l’ampleur de ces pertes sur le lac de Neuchâtel va d’ailleurs être lancée rapidement.
 

 

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

LENTEUR DÉMOCRATIQUELac de Neuchâtel: pas de mesures contre le cormoran avant l’automne 2020Lac de Neuchâtel: pas de mesures contre le cormoran avant l’automne 2020

CONFLITLes cormorans auront-ils la peau des pêcheurs du lac de Neuchâtel?Les cormorans auront-ils la peau des pêcheurs du lac de Neuchâtel?

Top