12.04.2019, 17:15

La suppression de filières au Cifom-CPLN inquiète les milieux industriels

Premium
chargement
Rentrée scolaire à l'école technique du Cifom, au Locle.

Ecoles techniques La décision du Conseil d’Etat neuchâtelois de supprimer quatre filières techniques au Cifom-CPLN préoccupe les associations nationales du domaine de l’industrie. Elles demandent au gouvernement de revenir sur sa décision.

«L’Etat veut fermer des filières de formation techniques, alors que Neuchâtel est un canton principalement tourné vers l’industrie. C’est regrettable. Surtout dans le contexte actuel de pénurie générale de main d’oeuvre qualifiée.»

Antonio Legaz, président de la Fédération suisse des professionnels de la mécanique (FSPM), dénonce la décision du Conseil d’Etat neuchâtelois de supprimer, dès la rentrée d’août 2019, quatre...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

FormationLa suppression de quatre filières techniques du Cifom-CPLN inquiète les enseignantsLa suppression de quatre filières techniques du Cifom-CPLN inquiète les enseignants

FormationFilières plein temps supprimées au CPLN-CifomFilières plein temps supprimées au CPLN-Cifom

Top