03.10.2019, 11:59

La police neuchâteloise met en garde contre les arnaques sentimentales

chargement
En 2017, un retraité suisse a effectué des virements en faveur de sa partenaire virtuelle pour un total de près de 400'000 francs.

Prévention La police neuchâteloise met en garde contre les «arnacoeurs», ces personnes qui séduisent en ligne dans l’unique but de soutirer de l’argent aux âmes esseulées.

«Tombée amoureuse, elle a tout perdu.» C’est une histoire tragique que met en scène la vidéo postée par la police neuchâteloise sur Facebook ce mercredi. Celle de Marie, une maman divorcée, tombée dans les griffes d’un «arnacoeur».

Sur internet, elle fait la connaissance d’un dénommé Frank. «Les semaines passent et ils ne se quittent plus. Ils parlent déjà de s’installer ensemble, et pourquoi pas d’investir. L’idée de vivre dans une belle maison au côté de Frank plaît beaucoup à Marie. Alors lorsqu’il lui demande de l’argent pour la rejoindre, c’est tout naturellement qu’elle accepte», peut-on entendre dans le clip. Marie ne rencontrera jamais Frank et y perdra toutes ses économies.

Plus de 16’000 cas

Menée par toutes les polices de Suisse et la Prévention Suisse de la Criminalité (PSC) en partenariat avec Anibis, la campagne vise à conseiller la population sur les comportements à adopter afin d’éviter ces arnaques appelées «Love Scam». En 2018, 16’319 cas d’escroquerie ont été signalés dans le pays.

La pointe de l’iceberg? Peut-être: «Les victimes d’escroquerie sentimentale éprouvent souvent un fort sentiment de honte à l’idée d’avoir été suffisamment naïves pour s’être fait avoir de la sorte, elles ont tendance à renoncer à porter plainte à la police», lit-on dans le communiqué de la police vaudoise.

Dommages psychologiques

Il y a deux ans, un retraité suisse a versé près de 400’000 francs à sa partenaire virtuelle ghanéenne. «Ce délit dépouille durablement ses victimes qui se retrouvent alors avec des comptes bancaires vides et un cœur brisé. A ces pertes financières s’ajoutent des dommages de nature psychologique liés à la perte de confiance en soi et en d’autres personnes», relèvent les forces de l’ordre neuchâteloises.

Comment éviter de se retrouver dans une telle situation? Les recommandations de la police se résument en quatre points: ne jamais se fier à une personne que l’on ne connaît que par internet, ne jamais transmettre de mots de passe et de documents officiels, ne jamais divulguer de photos ou d’informations intimes et ne jamais verser d’acompte sans être sûr de la fiabilité de l’interlocuteur.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AvertissementArnaques téléphoniques: la police jurassienne met en gardeArnaques téléphoniques: la police jurassienne met en garde

CybercriminalitéArnaque en ligne: les cas d’escroqueries sentimentales augmentent fortement en SuisseArnaque en ligne: les cas d’escroqueries sentimentales augmentent fortement en Suisse

PréventionLa police jurassienne met en garde contre la sextorsionLa police jurassienne met en garde contre la sextorsion

Top