04.12.2019, 11:54

La police neuchâteloise collecte gratuitement vos anciennes armes

chargement
«Aucun frais ne sera demandé pour leur destruction», précisent les forces de l’ordre dans un communiqué diffusé ce mercredi.

Prévention La police neuchâteloise met en place une collecte pour les armes et munitions devenues indésirables.

Elles sont souvent héritées de longue date, oubliées dans les greniers et les galetas ou découvertes lors de déménagements. La police neuchâteloise met en place une collecte pour les armes devenues indésirables.

Les armes elles-mêmes, les éléments et les munitions peuvent être déposés dans tous les postes du canton. «Aucun frais ne sera demandé pour leur destruction», précisent les forces de l’ordre dans un communiqué diffusé ce mercredi.

Et de préciser: «Pour les personnes domiciliées dans le canton de Neuchâtel et qui souhaitent conserver ces armes non déclarées, il y a obligation d’annonce en vertu de la nouvelle loi sur les armes». Un formulaire et son annexe sont disponibles en ligne.

La police se tient à disposition des citoyens en cas de questions: 032 889 91 91.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Votations fédéralesRFFA, loi sur les armes: un net double oui des NeuchâteloisRFFA, loi sur les armes: un net double oui des Neuchâtelois

VOTATIONDes partis neuchâtelois soutiennent la loi sur les armesDes partis neuchâtelois soutiennent la loi sur les armes

Votations fédéralesLoi sur les armes: Genève Aéroport craint des coûts liés à l'exclusion de Schengen en cas de "non"Loi sur les armes: Genève Aéroport craint des coûts liés à l'exclusion de Schengen en cas de "non"

EpilogueOn ne tirera plus de coups au stand des BreuleuxOn ne tirera plus de coups au stand des Breuleux

Top