05.01.2020, 21:05

La «Nouvelle Revue neuchâteloise» s’éclipse du Musée de La Sagne

chargement
Pour la première fois, les 144 numéros de la "Nouvelle Revue neuchâteloise" étaient présentés au public sous un même toit.

Exposition La fin de l’exposition temporaire consacrée à la «Nouvelle Revue neuchâteloise», au Musée régional de La Sagne, a été fêtée en bonne et due forme lors d’un finissage, ce dimanche. La prochaine, prévue avant l’été, aura pour sujet les archives de la commune.

Une série de manuscrits colorés disposés sur trois rangées, sous l’œil ou dans les mains de nombreux curieux. Au Musée régional de La Sagne, ce dimanche, il s’agissait de la dernière occasion de feuilleter les éditions de la «Nouvelle Revue neuchâteloise» (NRN). «C’est la première fois que tous les numéros sont présentés en même temps», indique Michel Schlup, cocréateur de la revue et membre de son comité de rédaction.

Plus de 140 numéros

La première édition remonte à 1984 et était consacrée aux écrivains neuchâtelois. Le dernier numéro, le 144, est lui consacré à la «Nature amoureuse». Durant toutes ces années, la revue aura traité, parmi tant d’autres: du Corbusier, d’impôts, de Marcel North, de jazz, de Denis de Rougemont, du Doubs, du Moulin de Bayerel, du patrimoine culinaire neuchâtelois et du… Musée de La Sagne, dans l’édition du printemps dernier.

«Il s’agit de faire connaître le musée comme la revue», explique Michel Schlup, tout en relevant une certaine stabilité avec un nombre actuel de 500 abonnés et de bonnes ventes des éditions récentes, notamment celles consacrées à la nature. «Faire une revue de la sorte durant 36 ans, c’est rarissime! Si elle disparaissait, cela ferait un vide culturel. La revue repose sur de frêles épaules et tient grâce à peu de gens.»

«Ton musée vit tout bien!»

Le conservateur du musée, Laurent Huguenin, se dit également satisfait de cette collaboration. Et pour la prochaine exposition temporaire en préparation, qui devrait arriver avant l’été, les archives de la commune et certaines du canton vont être présentées avec, précise-t-il, «des documents datant même de la fin du 13e siècle».

Au milieu de l’entretien, un visiteur arrive pour lui serrer la main tout en le félicitant d’un bref «Chapeau! Ton musée vit tout bien!». Une belle preuve de l’engouement local et du succès du finissage, qui fait salle comble, entre la musique du Jazz Hot Trio et les lectures d’écrivains historiques locaux, édités par la NRN.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PublicationLe patrimoine sagnard à l’honneur de la dernière édition de la «Nouvelle Revue neuchâteloise»Le patrimoine sagnard à l’honneur de la dernière édition de la «Nouvelle Revue neuchâteloise»

NatureLa nature sauvage à l’honneur dans la «Nouvelle Revue neuchâteloise»La nature sauvage à l’honneur dans la «Nouvelle Revue neuchâteloise»

Top