21.07.2009, 04:15

La nouvelle école espère démarrer avec 25 élèves

chargement
Par PASCAL HOFER

La nouvelle école internationale de Neuchâtel, qui ouvrira ses portes au début du mois de septembre dans le collège de Saint-Hélène, à La Coudre, a enregistré quinze inscriptions. Soit cinq de plus qu'il y a deux mois, lorsque les responsables du projet ont confirmé que la St. George's School s'implantait en terre neuchâteloise. Mais quinze de moins que l'objectif fixé à ce moment-là, à savoir un minimum de trente inscriptions.

Un objectif qui a été revu à la baisse: «Nous visons un total de 25 élèves», indique Phil Jones, directeur de l'école. Avant d'ajouter: «Nous avons des demandes toutes les semaines. Ce matin encore, j'ai rencontré une dame qui travaille chez Philip Morris. Elle vient de Grèce et elle a deux enfants.»

Le directeur voit deux raisons principales au fait que «le recrutement est difficile»: «D'une part, comme il s'agit d'une nouvelle école, un certain nombre de personnes attendent sans doute de voir comment elle fonctionne avant de se décider.

D'autre part, comme ce type d'école n'existait pas encore à Neuchâtel, des enfants de la région sont déjà scolarisés dans d'autres écoles internationales, sur l'Arc lémanique ou à Berne, et si tout se passe bien pour eux là-bas, ils préfèrent y rester.»

Pour preuve, la majorité des quinze élèves déjà inscrits sont issus de familles qui arrivent maintenant dans la région. Ou alors, s'il s'agit de familles déjà installées, d'élèves en âge de commencer l'école secondaire. «Nous compterons également deux élèves qui fréquentaient notre école de Clarens et qui faisaient tous les jours le trajet depuis le canton de Neuchâtel.»

La St. George's School est en effet implantée à côté de Montreux, dans une école qui regroupe 500 élèves (là même où un camp d'été a été touché par la grippe A /H1N1). Phil Jones ajoute: «D'ici trois ans, le nombre d'élèves correspondra davantage au potentiel de la région neuchâteloise.» Avec cette nouvelle école, il sera enfin possible de suivre un cursus scolaire international - et anglophone - aux niveaux secondaires 1 et 2 dans le canton de Neuchâtel (il en existe déjà une pour les 4-11 ans). Une condition nécessaire, aux yeux de certaines entreprises, pour attirer des collaborateurs étrangers qui ont des enfants âgés d'environ 11 à 18 ans.

Plusieurs entreprises internationales de la région, ainsi que d'autres acteurs de la vie économique, soutiennent d'ailleurs concrètement l'implantation de la St. George's School: ils financent l'intégralité des travaux de rénovation actuellement en cours au collège de Sainte-Hélène, devisés à près de trois millions de francs.

Argent toujours, qui dit école privée dit frais d'écolage. Pour une année scolaire complète, repas compris (horaire continu), les frais d'inscription s'élèvent à un minimum de 22 000 francs. «Dans la plupart des cas, ces frais sont pris en charge par l'employeur du parent concerné», commente Phil Jones.

Ouverte à tous, la St. George's School, implantée en Suisse depuis 1927, est une école de tradition britannique, ce qui implique le port de l'uniforme.

La nouvelle école espère démarrer avec 25 élèves


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CommercesLe faible soulagement des stations-service neuchâteloisesLe faible soulagement des stations-service neuchâteloises

Chronique«#ItsNotOkay: sortons de l’omerta», l’air du temps d’Antonella Fracasso«#ItsNotOkay: sortons de l’omerta», l’air du temps d’Antonella Fracasso

SantéNeuchâtel: soignants et résidents d’EMS pourront se faire vacciner dès la semaine prochaine contre le Covid-19Neuchâtel: soignants et résidents d’EMS pourront se faire vacciner dès la semaine prochaine contre le Covid-19

Semi-confinementMaintien des cultes très encadré à NeuchâtelMaintien des cultes très encadré à Neuchâtel

MusiqueLa Chaux-de-Fonds: le Moment baroque sauve son concertLa Chaux-de-Fonds: le Moment baroque sauve son concert

Top