04.07.2020, 05:30
Lecture: 16min

La justice neuchâteloise donne raison au violeur multirécidiviste privé de soins et de sorties

Premium
chargement
Les sorties accompagnées de Charles, délinquant sexuel dangereux, pourront reprendre, mais avec grande prudence.

Enquête Il était condamné à se soigner mais privé de thérapie depuis sept ans. Le plus ancien détenu rattaché à Neuchâtel, avec 30 ans de détention, verra son régime carcéral assoupli. Ce cas met en lumière d’importantes lacunes sur la façon de prononcer et d’appliquer les peines. Enquête.

C’est le plus ancien détenu dépendant du canton de Neuchâtel. 52 ans, 30 ans de privation de liberté. C’est aussi un délinquant sexuel multirécidiviste. Sa situation pose problème. Aux médecins psychiatres, qui le jugent trop dangereux pour lui rendre la liberté mais hésitent à le déclarer incurable. Aux entités carcérales, qui l’estiment «ingérable» et peinent à lui trouver un régime de détention adapté. Aux instances judiciaires, partagées entre la stricte application de la loi, la protection de la société, et le respect des...

À lire aussi...

Tribunal30 ans de prison: «le plus ancien détenu neuchâtelois» demande justice30 ans de prison: «le plus ancien détenu neuchâtelois» demande justice

Top