12.01.2018, 20:14
Lecture: 8min

La colère monte chez les exclus de la réinsertion

Premium
chargement
Victimes de l'absence de budget cantonal, ils témoignent.

Témoignages Dans notre édition du 5 janvier, nous illustrions l’une des conséquences sur le terrain de l’absence de budget cantonal: le non-renouvellement de contrats d’insertion socioprofessionnelle (ISP). Comme d’autres institutions subventionnées par l’Etat, la Joliette est concernée. Dans cette maison gérée au Val-de-Ruz par le Centre social protestant, cinq personnes touchées ont souhaité témoigner.

"C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase." Mélanie réagit ainsi à la douche froide subie en début d’année. L’annonce de but en blanc du non-renouvellement de programmes d’insertion, "nous l’avons vécue comme un gros manque de respect". A l’ère de la communication, "beaucoup se sont sentis trahis".

La Vaudruzienne observe que "certains tombent très bas, d’autres sont...

À lire aussi...

santéGrand Conseil: les masques de Boudry trop chers pour le cantonGrand Conseil: les masques de Boudry trop chers pour le canton

HorlogerieBulgari anticipe un rebond en 2021Bulgari anticipe un rebond en 2021

SantéSelon Laurent Kurth, Neuchâtel va rapidement monter en puissance en matière de vaccinsSelon Laurent Kurth, Neuchâtel va rapidement monter en puissance en matière de vaccins

PandémieGrand Conseil: pour une information officielle accessible à tous les NeuchâteloisGrand Conseil: pour une information officielle accessible à tous les Neuchâtelois

NeuchâtelCovid-19: «Le premier qui passe, on le pique!»Covid-19: «Le premier qui passe, on le pique!»

Top