27.05.2019, 12:17

La Chaux-de-Fonnière Katia Babey quitte le Grand Conseil «pour des motifs personnels»

chargement
Des motifs personnels sont évoqués.

Politique Trois semaines après son collègue Théo Huguenin-Elie, la conseillère communale chaux-de-fonnière Katia Babey démissionne du Grand Conseil neuchâtelois. Entretien.

«Je quitte le Grand Conseil pour des motifs personnels», nous a confié au téléphone ce lundi après-midi Katia Babey, sans entrer dans les détails. La conseillère communale de La Chaux-de-Fonds a donné sa démission, avec effet immédiat, la semaine dernière, ont révélé nos confrères de RTN un peu plus tôt dans la journée.

La présidente de la Ville préfère privilégier son mandat principal au Conseil communal en lui accordant le temps nécessaire. «Pour mener deux mandats de manière optimale, il faut des élus qui s’investissent à fond. La population le mérite», note la responsable des dicastères de la jeunesse, des affaires sociales, des sports et de la santé.

L’élue socialiste assure que ce départ n’a rien à voir avec sa santé. «Je suis en pleine forme», relève Katia Babey. «Si mon parti le souhaite, je me représenterai. Quatre ans de législature, c’est trop court.»

«Un lieu passionnant»

Il y a trois semaines, c’est son collègue Théo Huguenin-Elie qui annonçait son départ du législatif cantonal neuchâtelois. Katia Babey insiste: le cumul des mandats dénoncé par le Grand Conseil n’a rien à voir avec son choix.

«Le fait que les conseillers communaux soient persona non grata est absurde. C’est se priver de compétences pointues», dit-elle, soulignant que trois conseillers communaux chaux-de-fonniers sont toujours députés. Elle fait d’ailleurs remarquer que «le législatif cantonal est un lieu passionnant pour les collectivités publiques. C’est là que sont prises les grandes décisions.»

A lire aussi : Théo Huguenin-Elie quitte le Grand Conseil neuchâtelois

«Un tour de force»

Que retient-elle de ses deux ans au Grand Conseil? «Le dossier hospitalier», sourit-elle. Elle salue par ailleurs le vote massif de février, ainsi que «le parlement de milice qui a réussi à apaiser les tensions dans ce dossier complexe. Ils ont réussi un tour de force en proposant un projet cohérent qui fait sens. Il ne faut pas oublier que la plupart des élus travaillent à plein temps.»

A lire aussi : La page de l’Hôpital neuchâtelois se tourne

Quelques mots enfin sur le documentaire «Ville cherche héros», qui révèle l’intimité du Conseil communal de la Métropole horlogère? Katia Babey déclare avoir douté au départ. «Nous sommes tenus au secret de fonction», note-t-elle. Mais après réflexion, l’exécutif, qui connaissait les deux cinéastes, a été convaincu par leur démarche.

«Ils aiment leur ville. Et à une époque où la population manifeste une forme de défiance vis-à-vis des politiques, nous avons estimé qu’il serait intéressant de montrer pourquoi nous prenons parfois certaines décisions.»

A lire aussi : La Chaux-de-Fonds: le film qui révèle l’intimité du Conseil communal


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PolitiqueKatia Babey nommée présidente de la Ville de La Chaux-de-FondsKatia Babey nommée présidente de la Ville de La Chaux-de-Fonds

PolitiqueLes conseillers communaux ne devraient plus pouvoir siéger au Grand Conseil neuchâteloisLes conseillers communaux ne devraient plus pouvoir siéger au Grand Conseil neuchâtelois

PolitiqueGrand Conseil neuchâtelois: faut-il interdire les conseillers communaux professionnels?Grand Conseil neuchâtelois: faut-il interdire les conseillers communaux professionnels?

Top