29.10.2016, 13:54

L'Université de Neuchâtel entre ouverture sur le monde et défi financier

chargement
Le recteur Kilian Stoffel a mené son premier Dies Academicus comme recteur de l'institution.

Dies Academicus Le Dies Academicus de l'Université de Neuchâtel s'est déroulé ce samedi matin à l'Aula des Jeunes-Rives. Alors que la cérémonie était placée sur le signe de l'ouverture, ce sont les futures coupes budgétaires cantonales qui ont monopolisé l'attention lors des discours.

Le Dies Academicus 2016 de l'Université de Neuchâtel célébrait l'ouverture, thème choisi par la nouvelle équipe dirigeante de l'institution menée par Kilian Stoffel. Un thème décliné notamment par le recteur lui-même, l'étudiante Juliane Roncoroni et la directrice suisse d'Amnesty International Manon Schick. 

Mais un autre sujet s'est invité dans les discours, davantage politique encore: les finances de l'institution et celle du canton en général. "Il sera très difficile, sinon impossible, de maintenir l'ensemble de l'offre de formation du domaine des hautes écoles auxquelles notre canton est partie prenante", a dit la conseillère d'Etat Monika Maire-Hefti, invitant le l'Alma mater à "sortir de sa zone de confort" pour "redimensionner l'offre de formation, sans en sacrifier l'essentiel".

Une discours qui succédait à celui du président du Conseil de l'Université. Antoine Grandjean a, lui, exprimé à la tribune "ses soucis" vis-à-vis de cet horizon. Fustigeant une politique de "coupes plus au moins linéaires" qui "depuis 15 ans, affaiblissent les pôles d'excellence sans résoudre les faiblesses structurelles" du canton, le président du Conseil a plaidé pour "la formation et la compétence": "l'unité et la prospérité suivront".

Tel est désormais le défi de l'équipe de Kilian Stoffel. Lequel a d'ores et déjà donné rendez-vous à auditeurs l'année prochaine pour le Dies Academicus suivant. D'ici-là, la nouvelle loi sur l'université aura passé devant le Grand Conseil et une feuille de route aura été dressée pour préciser l'avenir de l'Université de Neuchâtel.

Quatre nouveaux docteurs honoris causa

Quatre personnalités ont été nommées docteurs honoris causa durant le Dies Academicus 2016 de l'Université de Neuchâtel. Il s'agit de la juge fédérale Florence Aubry Girardin, de l'économiste belge Pierre Pestieau, du scientifique John  Pickett et de l'historienne de l'art Carolina Alexandra van Eck.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SolidaritéCorédacteur en chef d’«ArcInfo», Eric Lecluyse écrit à nos aînésCorédacteur en chef d’«ArcInfo», Eric Lecluyse écrit à nos aînés

EconomieDes indépendants neuchâtelois appellent le Conseil d’Etat à l’aideDes indépendants neuchâtelois appellent le Conseil d’Etat à l’aide

EtudeL’Université de Neuchâtel souhaite donner des armes juridiques à l’open source matérielL’Université de Neuchâtel souhaite donner des armes juridiques à l’open source matériel

PratiqueCanton de Neuchâtel: la livraison entre au menu des restosCanton de Neuchâtel: la livraison entre au menu des restos

AînésCovid-19: six décès dans les EMS neuchâteloisCovid-19: six décès dans les EMS neuchâtelois

Top