05.12.2015, 16:26

L'impact du réchauffement climatique est visible dans le canton de Neuchâtel

chargement
Ce scorpion noir à queue jaune a été observé pour la première fois en septembre à La Chaux-de-Fonds.

 05.12.2015, 16:26 L'impact du réchauffement climatique est visible dans le canton de Neuchâtel

Réchauffement climatique Moins de neige, davantage de sécheresses, des oiseaux qui disparaissent et des insectes exotiques qui font leur apparition: le réchauffement climatique global se manifeste concrètement sur le sol neuchâtelois.

En septembre dernier, un scorpion noir à queue jaune a été observé pour la première fois en ville de La Chaux-de-Fonds. La présence de cette espèce avait déjà été signalée sur le Littoral il y a quelques années. Selon le directeur du Jardin botanique de Neuchâtel Blaise Mulhauser, le Réchauffement climatique a facilité l’installation de telles colonies dans le canton.

A l’heure où tous les regards sont tournés vers la conférence de Paris sur le climat, des spécialistes neuchâtelois et romands ont accepté de nous décrire les manifestations concrètes et visibles du réchauffement dans le canton. 

Moins de neige et de jours de gel 

Au cours des cinquante dernières années, le nombre de jours de neige à La Chaux-de-Fonds est passé de 130 à 95 par an en moyenne aujourd’hui. Parallèlement, le nombre de jours de gel dans la métropole horlogère a, lui, reculé de 160 à 120 par an entre 1960 et aujourd’hui. Durant cette même période, la station météorologique de Neuchâtel a vu la quantité de jours de chaleur, ceux affichant un maximum de 25 degrés ou plus, passer de 30 à 50 par année.

Oiseaux migrateurs menacés  

Un réchauffement aussi rapide a pour effet de bousculer, voir de menacer, certaines espèces animales et végétales. Le gobe-mouche noir est par exemple en régression dans notre région, parce qu’il migre trop tard et ne trouve plus de nourriture adaptée pour ses jeunes. Le nombre d’oiseaux et de canards sur le lac de Neuchâtel a également diminué en hiver. Quant aux cultures et aux zones agricoles de la région, certaines sont sérieusement menacées par les sécheresses répétées.

Davantage d'informations à lire lundi dans L'Express et L'Impartial.  


Top