L'ethnologue retrouvé dans le Doubs est mort «sans violence»

chargement
  11.06.2009, 11:51

L'appel aux témoins lancé par la gendarmerie  française pour éclaircir les circonstances du décès d'un professeur de l'Université de Genève n'a encore apporté aucun élément concret.  La victime trouvée samedi dans le Doubs est décédée des suites d'un coup de couteau. 

«Il est mort d'un seul coup porté au coeur sans violence», a expliqué ce matin le commandant de compagnie des gendarmes de Montbéliard Jean-Marc Peton. La victime ne se serait pas débattue, selon les premiers éléments des enquêteurs français.

A ce stade de l'enquête, la compagnie de Montbéliard ne retient  encore aucune piste pour expliquer ce décès: accident, suicide ou  meurtre. «Rien ne nous permet d'accréditer une thèse plus qu'une autre», relève le commandant chargé de l'enquête. Les autorités judiciaires françaises ont adressé une demande de commission  rogatoire à la Suisse pour mieux cerner la victime. /ats

Pour en savoir plus:
"La disparition tragique d'un ethnologue"


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SantéNeuchâtel: ouvert sept jours sur sept, un grand centre médical va voir le jourNeuchâtel: ouvert sept jours sur sept, un grand centre médical va voir le jour

PandémieEcole de Fleurier: une vingtaine de cas supplémentaires ont été détectésEcole de Fleurier: une vingtaine de cas supplémentaires ont été détectés

RencontreIl montre la face cachée des pommes, du Chili au Val-de-RuzIl montre la face cachée des pommes, du Chili au Val-de-Ruz

CriseNeuchâtel: un mystérieux donateur réveille l'association étudianteNeuchâtel: un mystérieux donateur réveille l'association étudiante

HumourRares pékins, la chronique de Christophe BugnonRares pékins, la chronique de Christophe Bugnon

Top