20.04.2018, 14:36

L'Etat de Neuchâtel veut plus d'interventions en ambulatoire

chargement
Neuchâtel a choisi de privilégier la voie de l’ambulatoire au détriment du stationnaire.

Santé Une quinzaine d'interventions médicales devront être effectuées désormais en ambulatoire, donc sans séjour hospitalier. L'Etat espère ainsi réduire de moitié les cas avec séjour à l'hôpital dans ces domaines et économiser 1,3 million de francs par an.

Le Conseil d'Etat adopte des mesures pour réaliser des économies dans le domaine des prestations hospitalières. Il entend notamment favoriser la prise en charge ambulatoire dans un certain nombre d'interventions.

Une mesure qui doit intervenir le 1er juillet prochain et qui concerne une quinzaine de domaines parmi lesquels l'ophtalmologie (cataracte), l'appareil locomoteur (main, pied, ablation de matériel, arthroscopie du genou), la cardiologie, les vaisseaux, la chirurgie (hémorroïdes, hernies linguinales, circoncision), la gynécologie, l'urologie, l'ORL.

La liste complète des prestations est disponible ici.

Diminution spectaculaire

Léonard Blatti, chef de l'Office cantonal des hôpitaux et des institutions psychiatriques précise que Neuchâtel suit la voie déjà adoptée par plusieurs autres cantons: "La Confédération a déjà légiféré sur ce sujet mais, comme d'autres cantons, nous avons élargi la liste fixée par Berne. À titre de comparaison, Lucerne a été le premier canton à introduire cette mesure le 1er juillet 2017 et a enregistré, dans les domaines concernés, une diminution des hospitalisations de 26%, entre la fin 2016 et fin 2017."

À partir de là, Neuchâtel espère que le nombre d'hospitalisations pour la quinzaine de prestations concernées passe annuellement de 1200 à 600. Ce qui permettrait au canton d'économiser 1,3 million de francs. Ces mesures visent également  à protéger les patients de risques inutiles.

2600 au lieu de 7400 francs

"Le principe que nous fixons c'est que, pour les prestations que nous avons définies, les interventions se feront en ambulatoire", ajoute Léonard Blatti. "Il y a quelques exceptions, appliquées par le médecin traitant pour des interventions dans des établissements qui figurent sur la liste hospitalière cantonale, ou par le médecin cantonal pour des hospitalisations hors canton."

À noter que, selon les autorités sanitaires cantonales, une opération des varices en ambulatoire coûte 2600 francs, contre 7400 francs avec une hospitalisation. Par ailleurs, les caisses d'assurance-maladie payent 100% de la facture pour des prestations ambulatoires tandis que la facture est partagée avec l'Etat en cas d'hospitalisation.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Hôpital neuchâteloisLa chirurgie ambulatoire se développe sur le site chaux-de-fonnier de l'HNELa chirurgie ambulatoire se développe sur le site chaux-de-fonnier de l'HNE

Top