L’Etat désavoué pour avoir imposé à une prof de réduire son taux d’activité

chargement

TRIBUNAL CANTONAL Les enseignants vivent souvent des variations de taux. Quelle est la limite?

  11.06.2016, 01:24
Lecture: 4min
Premium
Lors de chaque rentrée scolaire, des enseignants sont confrontés à des variations de leur taux d’activité.

Mauvaise note pour le Département neuchâtelois de l’Education et de la famille. Le Tribunal cantonal vient de le désavouer pour avoir imposé à une enseignante de réduire son taux d’activité, et cela sans tenir compte de son ancienneté ou de sa situation matérielle et familiale.

En 2014, cette professeure engagée depuis plus de 25 ans dans une école...

À lire aussi...

PolémiqueEoliennes neuchâteloises: des accords «secrets», vraiment?Eoliennes neuchâteloises: des accords «secrets», vraiment?

PandémieLes tests antigéniques pour les vacances sont censés être payantsLes tests antigéniques pour les vacances sont censés être payants

préventionNeuchâtel veut soutenir le moral des jeunes cet étéNeuchâtel veut soutenir le moral des jeunes cet été

Hors les murs«Préparez votre laine et vos aiguilles et restez connectés!»«Préparez votre laine et vos aiguilles et restez connectés!»

Journée des réfugiésJournée des réfugiés à Neuchâtel: «On a passé notre vie à chercher la stabilité»Journée des réfugiés à Neuchâtel: «On a passé notre vie à chercher la stabilité»

Top