L’épidémie de grippe débarque dans le canton de Neuchâtel

chargement

SANTÉ Le seuil épidémique de la grippe a été dépassé en Suisse lors de la seconde semaine de janvier. Si la partie orientale du pays est actuellement la plus touchée, la maladie est également bien présente dans le canton de Neuchâtel.

 18.01.2019, 15:01
La grippe frappe chaque année des dizaines de milliers de personnes en Suisse.

A vos tisanes, vos thermomètres et vos mouchoirs! L’épidémie de grippe a débarqué en Suisse. Avec quelques semaines de retard par rapport aux deux dernières années, certes, mais elle est bien là. 

Sur le plan national, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a dénombré lors de la deuxième semaine de janvier 121 consultations dues à une affection grippale pour 100’000 habitants, alors que le seuil épidémique est fixé à 68 cas. 

L’épidémie est déclarée pour toutes les catégories d’âge, avec une acuité particulière chez les bébés et les enfants de moins de 5 ans. Seules les personnes de plus de 65 ans y échappent pour l’instant, mais de peu, avec une incidence limitée à 64 cas.

Vaccination conseillée

Avec 397 consultations pour 100’000 habitants, les Grisons et le Tessin sont actuellement les régions les plus touchées, suivies de près par le nord-est du pays. En Suisse romande, le virus est particulièrement virulent dans les cantons du Valais, de Vaud, de Genève et de Neuchâtel, où l’OFSP relève une incidence de 196 cas. 

«Cela veut dire qu’il y a en ce moment une transmission active du virus entre les personnes dans la région», confirme Claude-François Robert, médecin cantonal. Berne et le Jura (71) sont pour l’instant moins concernés.

Cette grippe annuelle est de type A, conformément à ce que l’on envisageait dès l’automne au début de la campagne de vaccination. «Nous sommes dans la cible. Et même s’il faut environ deux semaines pour que l’organisme produise des anticorps, le vaccin reste conseillé pour la population à risques, comme les personnes âgées ou souffrant d’une maladie chronique.»

Mesures préventives

Claude-François Robert insiste sur les mesures de prévention élémentaires destinées à ralentir la propagation de la grippe, ainsi que d’autres maladies virales: ne pas éternuer contre des gens, utiliser des mouchoirs en papier pour se moucher et les jeter, se laver les mains au savon plusieurs fois par jour, éviter les contacts avec d’autres personnes si l’on est grippé, etc.

«La grippe reste une cause de mortalité en Suisse. C’est toujours un gros stress pour le système de santé publique», rappelle le médecin cantonal. Chaque année, on dénombre ainsi entre 112’000 et 275’000 consultations, des milliers d’hospitalisations et des centaines de décès dus à cette maladie infectieuse.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RencontreIl montre la face cachée des pommes, du Chili au Val-de-RuzIl montre la face cachée des pommes, du Chili au Val-de-Ruz

CriseNeuchâtel: un mystérieux donateur réveille l'association étudianteNeuchâtel: un mystérieux donateur réveille l'association étudiante

HumourRares pékins, la chronique de Christophe BugnonRares pékins, la chronique de Christophe Bugnon

LoisirsLes piscines extérieures neuchâteloises rouvrentLes piscines extérieures neuchâteloises rouvrent

PolitiqueLe Neuchâtelois Jean-Nat Karakash partira une année autour du monde, en familleLe Neuchâtelois Jean-Nat Karakash partira une année autour du monde, en famille

Top