30.01.2020, 18:00
Lecture: 5min

L’école neuchâteloise en allemand: ça marche et ils en redemandent

Premium
chargement
Un bilan du projet Prima a attiré du monde, mercredi soir à l'aula des Jeunes-Rives, à Neuchâtel.

Enseignement Faire des maths ou de la gym en allemand, ce n’est que du bonheur! Enchantés de participer à cette expérience neuchâteloise, des parents expriment toutefois quelques réserves.

S’il est un motif de satisfaction pour le canton de Neuchâtel, c’est bien l’enseignement de l’allemand par immersion à l’école obligatoire. Le projet Prima, lancé en 2011, a suscité l’engouement lors d’un bilan, tiré mercredi soir par des scientifiques et des parents à l’aula des Jeunes-Rives, à Neuchâtel.

«Ce projet très audacieux est assez unique dans le paysage helvétique», a souligné Laurent Gajo, professeur de linguistique à l’Université de Genève. Il était venu avec sa collègue Gabriela...

À lire aussi...

Familles, on vous aideNeuchâtel: Prima, le programme d’immersion dans la langue allemande, manque d’enseignants spécialisésNeuchâtel: Prima, le programme d’immersion dans la langue allemande, manque d’enseignants spécialisés

EducationImmersion dans la langue de Goethe avec les petits VallonniersImmersion dans la langue de Goethe avec les petits Vallonniers

LanguesL’allemand pour le bien du canton de NeuchâtelL’allemand pour le bien du canton de Neuchâtel

Top