Innovation: à Neuchâtel, le Challenge Microcité met trois écoles d’accord

chargement

Communauté Pour la première fois, un marathon de l’innovation a réuni des étudiants de l’Unine, des futures ingénieures de la HE-Arc et des apprentis du CPNE. Rencontrez l’équipe qui a bûché pour «ArcInfo».

 14.09.2021, 18:31
Challenge Microcité: au travail, l'équipe du Réseau urbain neuchâtelois, qui a remporté la première édition de ce marathon de l'innovation.

«Le Challenge Microcité doit perdurer! L’interdisciplinarité, c’est une mine d’or!» Comme Jonah Zehani, qui suit la filière de design industriel à la HE-Arc, les membres de l’équipe «ArcInfo» au premier Challenge Microcité sont enthousiastes. Même si l’issue ne leur a pas souri.

Le concours s’est tenu entre le mardi 7 et le vendredi 10 septembre, à l’aula des Jeunes-Rives. Dix équipes, toutes multidisciplinaires, devaient inventer une solution à un problème soumis par des acteurs économiques régionaux.

A lire aussi: Dix entreprises neuchâteloises mettent les étudiants et les apprentis au défi

Après trois jours de travail, notre équipe ne figure pas parmi les finalistes. Leur mission n’était pas facile: trouver un moyen de rationaliser l’utilisation journalistique des informations issues de la communication horlogère. Les pistes élaborées pour notre rubrique Montres & Compagnie sont sérieuses et pourront être étudiées plus avant.

Jonah Zehani a travaillé avec Gabriel Vuilliomenet et Tiffany Garcia Segovia, qui suivent un master en développement international des affaires à l’Unine, Naïri Vacher, qui réalise un master en psychologie du travail et des organisations, et Renato Lourenço, qui effectue une formation ES spécialisée en informatique technique au Cifom.

De gauche à droite: Renato Lourenço (Cifom ET), Tiffany Garcia Segovia (Unine), Naïri Vacher (Unine), Jonah Zehani (HE-Arc) et Gabriel Vuilliomenet (Unine). Photo: DR


Dès le mercredi, des «stands» décrivent les solutions proposées, grâce à des maquettes et des schémas. Les entreprises peuvent discuter les projets en vue des «pitchs», qui se déroulent le vendredi en public et devant un jury de cinq professionnels de l’innovation.

C’est finalement l’équipe du Réseau Urbain Neuchâtelois qui a tiré son épingle du jeu. Leur présentation animée et précise d’un projet d’échange épistolaire entre enfants et aînés remporte les faveurs du jury. Une issue qui n’entame pas la motivation de l’équipe d’«ArcInfo».

Tiffany Garcia Segovia «recommande à toutes les personnes qui souhaitent entrer dans le monde de l’innovation de participer à ce challenge». Gabriel a, lui, apprécié la chance «de réaliser un discours devant un auditoire de professionnels et d’avoir directement leur retour sur nos propositions».

«Chaque membre de l’équipe a pu mettre en pratique ses compétences théoriques acquises en cours», se réjouit Naïri. Quant à Renato, il estime que «le partage de connaissances a permis d’affiner nos compétences en gestion et management de projet».

Les équipes du Challenge Microcité ont terminé la semaine par une présentation publique de leur travail. Photo: SP – Unine – Bernard Léchot


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

INNOVATIONChallenge Microcité: «Les étudiants des trois écoles collaborent. C’est inédit»Challenge Microcité: «Les étudiants des trois écoles collaborent. C’est inédit»

Top