16.01.2020, 17:58
Lecture: 6min

«Il y a encore trop de discriminations contre les gays et lesbiennes à Neuchâtel et en Suisse»

Premium
chargement
Selon la vert'libérale Jennifer Hirter, «il ne faut pas craindre un tsunami de condamnations» avec la nouvelle norme pénale contre les discriminations homophobes.

Votations fédérales Tous les partis politiques neuchâtelois, à l’exception de l’UDC, réclament une véritable protection contre les insultes homophobes. Ils invitent la population à voter oui, le 9 février, à l’extension de la norme antiraciste aux discriminations basées sur l’orientation sexuelle.

«En 2020 encore, les personnes homosexuelles et bisexuelles ne peuvent pas vivre normalement sans être la cible d’insultes haineuses, et cela n’est pas puni! L’homophobie n’est pas une opinion, c’est un délit qui doit être condamné.»

C’est avec ces propos forts et engagés que Michele Barone, au nom du PLR et des jeunes libéraux-radicaux neuchâtelois, s’est exprimé ce jeudi...

À lire aussi...

SondageVotations du 9 février: le logement abordable et la norme anti-homophobie bien partis pour l’emporterVotations du 9 février: le logement abordable et la norme anti-homophobie bien partis pour l’emporter

EgalitéVotation du 9 février: jeunesses de tous les partis, sauf de l’UDC, unies contre l’homophobieVotation du 9 février: jeunesses de tous les partis, sauf de l’UDC, unies contre l’homophobie

Top