02.08.2015, 19:44

Hôpital sous haute surveillance

chargement

ANALYSE - PAR PASCAL HOFER

La trêve des confiseurs, c'est bien fini: ça va sans doute «ferrailler» la semaine prochaine au Grand Conseil. D'abord à propos de l'éventuelle levée d'immunité de Frédéric Hainard (notre édition d'hier). «Et si on jugeait plutôt ceux qui l'ont empêché d'agir?», pouvait-on lire hier dans «Libertés neuchâteloises», l'organe du Parti libéral-radical neuchâtelois. Ça promet...

Ce même PLR, hier également, a diffusé un communiqué dans lequel il se dit «stupéfait» et «scandalisé» à la lecture des informations révélées dans notre article de mercredi sur l'Hôpital neuchâtelois (HNe). Dans la foulée, le PLR annonce qu'il profitera de la session du parlement pour interpeller la conseillère d'Etat Gisèle Ory, cheffe de la Santé, «afin d'obtenir des explications». Ça repromet...

Derrière cette attaque contre la ministre socialiste, il faut aussi voir une man½uvre politicienne: en cette année d'élections fédérales, on n'en a pas fini avec les coups plus ou moins bas.

Reste le fond. Or, sur ce point, le PLR n'est pas le seul à s'étonner, comme il le fait dans son communiqué, que deux membres du «nouveau» conseil d'administration ont démissionné et qu'une société a été mandatée pour trouver des économies. Une démarche qualifiée par le PLR de «honteuse et irrespectueuse à l'égard du citoyen-contribuable».

Gisèle Ory, à son entrée en fonction, avait dit tout le mal qu'elle pensait des président du conseil d'administration et directeur général de l'HNe (Jean-Pierre Authier et Pascal Rubin). Elle a eu gain de cause: tous deux ne sont plus là. La ministre de la Santé, avec le feu vert (unanime?) du gouvernement, a mis en place «son» conseil d'administration. Un conseil globalement inexpérimenté. Tout le monde a dit qu'il allait voir du pays, surtout dans le contexte hyper-tendu du clivage Haut-Bas. Du pays, il en a déjà vu. Et il en verra encore...

Gisèle Ory, qui joue gros, reste imperturbable. Il est vrai que personne ne peut lui reprocher d'avoir échoué sur ce dossier. Mais les décisions les plus périlleuses - répartition des soins hospitaliers et emplacement du futur site de soins aigus - sont encore à prendre.




Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Foyer de jourMaintien à domicile: un foyer de jour nous ouvre ses portesMaintien à domicile: un foyer de jour nous ouvre ses portes

Chronique«Qui a dit … ?», l’Air du temps de Raphaèle Tschoumy«Qui a dit … ?», l’Air du temps de Raphaèle Tschoumy

«Qui a dit…?»

Et si on jouait un petit peu avec quelques phrases de ces derniers temps? Découvrez la chronique Air du temps de...

  17.02.2020 05:30  L'air du temps

SANTÉ«Une bonne transition entre l’hôpital et la vie normale»«Une bonne transition entre l’hôpital et la vie normale»

SensibilisationUn shooting photo à Neuchâtel pour raconter le quotidien des femmes albinosUn shooting photo à Neuchâtel pour raconter le quotidien des femmes albinos

Le combat perpétuel des femmes albinos

Le photographe neuchâtelois Pierre-William Henry a réalisé, dimanche à Neuchâtel, un shooting photo avec des femmes...

  17.02.2020 05:30
Premium

SpectacleNeuchâtel: Pro Infirmis se met en scèneNeuchâtel: Pro Infirmis se met en scène

Top