12.04.2018, 14:24

Former pour prévenir le suicide des agriculteurs

chargement
Le but est de briser le tabou autour du suicide des agriculteurs.

Santé publique Le canton et divers partenaires ont mis sur pied un programme pour prévenir le suicide en milieu agricole.

Septante personnes, agriculteurs du canton et professionnels en lien avec ces derniers, ont participé à une formation sur la prévention du suicide en milieu agricole. Mis sur pied par trois services de l’État de Neuchâtel et plusieurs partenaires des milieux de la santé et de l’agriculture, ce projet contribue à briser le tabou autour du suicide.

«Oser en parler», «ne pas rester seul», deux messages principaux avec lesquels repartent la septantaine de participants à trois demi-journées de formation sur la prévention du suicide en milieu agricole. Les conditions de vie et de travail liées au métier d’agriculteur peuvent se révéler difficiles et, dans certains cas, peser lourd sur la santé psychique.

Formation sur trois mois

Ouvertes aux agriculteurs du canton de Neuchâtel, mais également à tous les professionnels en contacts avec ces derniers, cette formation offerte sur trois mois (de février à avril) est centrée sur des jeux de rôles et permet aux participants de se mettre en situation et parfois dans la peau de l’interlocuteur qu’ils ont habituellement en face d’eux. En partant du ressenti exprimé par les participants, les formateurs transmettent des messages clés sur la manière d’être à l’écoute d’une personne en souffrance et de lui apporter de l’aide.

Davantage de morts que les accidents de la route

Ce projet est le fruit d’une collaboration entre le service de la santé publique, le service de l’agriculture, le service de la consommation et des affaires vétérinaires, la Chambre neuchâteloise d’agriculture et viticulture, ainsi que le Centre neuchâtelois de psychiatrie (CNP), le Groupement romand de prévention du suicide et le Département de psychiatrie du CHUV.

La prévention du suicide fait partie des priorités du CNP et de la politique cantonale de santé mentale conduite par le Département des finances et de la santé.Ces initiatives contribuent à briser le tabou autour du suicide, qui peut concerner chacun et chacune d’entre nous et qui cause quatre fois plus de décès chaque année que les accidents de la route.

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

santé«La reprise du sport doit être progressive»«La reprise du sport doit être progressive»

SolidaritéMassimo Lorenzi, rédacteur en chef des sports à la RTS, écrit à nos aînésMassimo Lorenzi, rédacteur en chef des sports à la RTS, écrit à nos aînés

Chronique«Lettre ouverte à mes doutes», l’air du temps de Loïc Marchand«Lettre ouverte à mes doutes», l’air du temps de Loïc Marchand

DRAMEJean-François «P’tit Louis» Robert s’en est alléJean-François «P’tit Louis» Robert s’en est allé

PandémieBilan mi-figue mi-raisin pour les restaurants neuchâteloisBilan mi-figue mi-raisin pour les restaurants neuchâtelois

Top