28.12.2016, 17:20

Fini le goût de bouchon dans les déchetteries neuchâteloises

chargement
Photo : Lucas Vuitel

Déchetteries De l'attente à la benne, il y en a encore entre Noël et Nouvel An. Mais les déchetteries neuchâteloises sont moins prises d'assaut à cette période qu'il y a quelques années. La faute, peut-être, à l'abandon du tri de tous les plastiques en 2016.

"Il y a eu jusqu'à dix ou douze voitures en file devant la barrière de la déchetterie au plus gros de la journée, le 27 décembre", nous raconte un des employés du site du Crêt-du-Locle. Sachant que la déchetterie intercommunale peut accueillir jusqu'à 20 véhicules à l'intérieur. 

Bref, il y a toujours du monde à la déchetterie après Noël, mais moins qu'il y a quelques années. Même constat à la déchetterie intercommunale de l'Entre-deux-Lacs, à Cornaux. 

L'une des explications possibles, c'est l'abandon du tri de tous les plastiques en 2016. 

Découvrez notre reportage dans nos éditions payantes de jeudi. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SociétéCoronavirus: comment vivre le confinement en couple sans s'entretuerCoronavirus: comment vivre le confinement en couple sans s'entretuer

SolidaritéLe directeur de la Cinémathèque suisse Frédéric Maire écrit à nos aînésLe directeur de la Cinémathèque suisse Frédéric Maire écrit à nos aînés

3 idées entre 4 mursCoronavirus et confinement: les bonnes idées de Phanee de PoolCoronavirus et confinement: les bonnes idées de Phanee de Pool

Galerie photoC’est aussi beau des villes désertéesC’est aussi beau des villes désertées

PandémieSalaires: du baume sur le cœur gros des soignants neuchâteloisSalaires: du baume sur le cœur gros des soignants neuchâtelois

Top