19.12.2019, 05:30

Etablie depuis 11 ans à Noiraigue, une famille ukrainienne risque l’expulsion

Premium
chargement
Yaroslav Ayvazov et Vira Korolova entourés par leurs enfants Alexandra, Andrei et Varvara (de gauche à droite).

Solidarité Une famille ukrainienne établie à Noiraigue depuis 2008 se bat depuis quatre ans pour éviter l’expulsion. Un large comité de soutien politique et citoyen s’est formé cette fin d’année, alors que leurs chances de rester en Suisse sont très limitées.

Tout sourire, Yaroslav Ayvazov, 47 ans, attend devant l’école de Noiraigue. La sonnerie retentit lorsqu’il nous montre le chemin jusqu’à son appartement situé juste au-dessus d’une salle de classe. «C’est une chance énorme de vivre ici, j’adore l’atmosphère de cet endroit.»

L’homme est calme, aucune tristesse ne transparaît sur son visage. Il sait pourtant que l’avenir de sa...

À lire aussi...

AsileAsile: investir dans la formation des migrants permet d’économiser des millionsAsile: investir dans la formation des migrants permet d’économiser des millions

RéfugiésAsile: une initiative veut reloger les requérants dans des zones protégées dans leur pays d’origineAsile: une initiative veut reloger les requérants dans des zones protégées dans leur pays d’origine

MigrationLa Chaux-de-Fonds: sursis pour le lanceur d’alerte et demandeur d'asile mongolLa Chaux-de-Fonds: sursis pour le lanceur d’alerte et demandeur d'asile mongol

Accord de DublinAsile: la Suisse renvoie plus de demandeurs d'asile que les pays de l'Union européenneAsile: la Suisse renvoie plus de demandeurs d'asile que les pays de l'Union européenne

Top