13.02.2019, 19:24

Et si l’on dansait le 1er mars au lieu de simplement le marcher?

chargement
En 2018, la marche du 1er Mars avait vu danser... les flocons!

COMMÉMORATION Petite révolution pour la 35e édition de la traditionnelle marche du 1er mars: le danseur et chorégraphe genevois Foofwa d’Imobilité tentera de faire bouger les citoyens neuchâtelois.

C’est un comité rajeuni et renouvelé, toujours présidé par Catherine Huther, qui s’attelle désormais à mettre sur pied la marche du 1er mars. Avec la volonté de faire bouger les choses et les gens, de mettre de la vie et de la joie dans ce défilé commémorant la Révolution républicaine de 1848, depuis les Montagnes neuchâteloises ou le Val-de-Travers.

Sauterelles ou fourmis?

A l’initiative du théâtre du Pommier et de l’Association Danse Neuchâtel, les participants à la 35e édition auront ainsi le choix entre marcher beaucoup et danser un peu. Ou l’inverse, s’ils ont dans les jambes des sauterelles à la place des fourmis.

Car c’est la principale nouveauté, la «dancewalk» s’invite cette année dans la procession républicaine, entre La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel.

«La marche dansée est une manière d’envisager la danse comme un voyage, un mouvement permettant de s’ouvrir et d’aller vers l’avant», explique l’inventeur du concept, le danseur et chorégraphe genevois Foofwa d’Imobilité.

Avec d’autres danseurs, Foofwa d’Imobilité tentera de transformer la prochaine marche du 1er mars en «dancewalk» géante. (Photo: Gregory Batardon)

A Bamako, au Cap, à Canton…

Ce dernier a déjà marché et dansé sur plus de 400 km à Bamako (Mali), au Cap et à Soweto (Afrique du Sud) ou encore à Canton (Chine). Il sera accompagné de plusieurs danseuses et danseurs professionnels de la région, ainsi que de femmes du groupe Récif, issues de la migration. L’idée un peu folle: inciter les citoyens en marche à se mettre en mouvement autrement.

C’est la première fois que je ‘dancewalkerai’ au milieu de 800 marcheurs, ce sera fabuleux!
Foofwa d’Imobilité, danseur et chorégraphe

«Chacun peut s’amuser, improviser, laisser sa personnalité s’exprimer en dehors de toute considération esthétique», relance le Genevois. «C’est la première fois que je ‘dancewalkerai’ au milieu de 800 marcheurs, ce sera fabuleux! J’espère qu’ils auront envie de célébrer avec nous l’indépendance et la liberté.»

Drapeau et hymne neuchâtelois réinventés

Des enfants participeront à cette marche du 1er mars, munis d’un drapeau neuchâtelois qu’ils auront réinventé lors d’ateliers organisés en amont. La chanteuse Armelle, du groupe de hip-hop Quartier Bon Son, interprétera en chemin un hymne neuchâtelois également revisité.

Les organisateurs ont placé cette 35e édition sous le thème de «la relève en marche» et invitent les familles à participer. Un cadeau surprise récompensera les dix premières qui s’inscriront par internet avec au moins trois générations représentées.

Signalons encore que les parcours restent les mêmes, avec départs à 8h à Môtiers (Maison de l’absinthe) et à 9h au Locle (château des Monts), ravitaillements sur la route et arrivée vers 16h au château de Neuchâtel pour la partie officielle.

En savoir plus : Parcours, programme et inscriptions (gratuites)


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top