05.01.2020, 17:10

Emotions «archéologiques» mises en musique

chargement
Marc Aymon à la guitare, Jérémie Kisling au piano.

Laténium Après avoir baigné dans l’exposition «Emotions patrimoniales», au Laténium, les chanteurs Marc Aymon et Jérémie Kisling ont présenté le fruit de leur travail. Grand talent, grand succès.

On appelle ça le talent. On appelle ça, aussi, une opération totalement réussie. 

Nous parlons du concert qui, en ce dimanche après-midi, a mis un terme à l’exposition temporaire «Emotions patrimoniales» proposée par le Laténium. Après s’être immergés durant une semaine parmi les photos, lettres et objets présentés par le musée d’archéologie, les musiciens Marc Aymon (valaisan) et Jérémie Kisling (vaudois) ont régalé un public venu en masse.

On pense par exemple à «Nos amours souterraines», chanson créée sur la base de lettres d’amour écrites à la fin des années 1920 et retrouvées en 2000 par des archéologues dans un tube de plomb enterré aux abords de la via Appia Antica, à Rome.

Ou quand les émotions patrimoniales et les émotions musicales ne font qu’un.

Une petite partie du public au milieu du décor de l’exposition. (photo Christian Galley)


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MusiquePerformance musicale de Marc Aymon et Jérémie Kisling en préparation au LaténiumPerformance musicale de Marc Aymon et Jérémie Kisling en préparation au Laténium

PatrimoineLes chanteurs Marc Aymon et Jérémie Kisling en résidence publique au LaténiumLes chanteurs Marc Aymon et Jérémie Kisling en résidence publique au Laténium

Top