Elle photographie les monuments dédiés aux 1763 Bourbakis décédés en Suisse

chargement

Anniversaire Une photographe neuchâteloise est partie, à travers la Suisse, sur les traces des dizaines de monuments aux morts disséminés dans tout le pays qui rappellent la mémoire des 1763 soldats de l’armée Bourbaki décédés en terre helvétique. Dominique Wacker-Cao publie un livre avant d’en faire une exposition aux Verrières.

 12.04.2021, 18:08
Premium
Dominique Wacker-Cao avec son livre devant le monument des Bourbakis à Neuchâtel, à l'emplacement de l'ancien cimetière du Mail.

Il y a 150 ans, 86 000 soldats français quittaient la Suisse où ils avaient été internés plusieurs semaines après être entrés dans notre pays aux Verrières et dans la région. On les appelle aujourd’hui encore les Bourbakis, du nom du général qui commandait l’armée de l’Est à laquelle ils appartenaient. Ils laissaient derrière eux les corps de 1763 de leurs camarades, décédés soit des...

À lire aussi...

HistoireEn 1871, la Prusse a-t-elle tenté de poursuivre l’armée Bourbaki pour récupérer la principauté de Neuchâtel?En 1871, la Prusse a-t-elle tenté de poursuivre l’armée Bourbaki pour récupérer la principauté de Neuchâtel?

HistoireIl y a 150 ans, l’armée française du général Bourbaki était accueillie aux VerrièresIl y a 150 ans, l’armée française du général Bourbaki était accueillie aux Verrières

CommémorationLes Verrières se souviennent de l’internement des BourbakisLes Verrières se souviennent de l’internement des Bourbakis

événementLes Verrières: le 1er février 1871, la Suisse s'ouvrait aux BourbakiLes Verrières: le 1er février 1871, la Suisse s'ouvrait aux Bourbaki


Top